ADOLESCENCE QUAND TU NOUS TIENS !

par | 4:11 , 6 Oct, 2022

Le passage à l’adolescence, la période préférée des parents !

Vers 12-13 ans, l’enfant commence à développer sa propre opinion, et n’est plus tout le temps d’accord avec ses parents : ce qui crée des tensions et disputes. Ils deviennent « grognons ».
Un adolescent peut très vite changer d’humeur, passant de la joie à la colère. Il commence à développer son caractère. Il n’est pas toujours d’accord avec ses parents et va le montrer. Ce qui leur déplaît car ils n’aiment pas forcément que leur enfant « réponde », bien qu’il soit normal qu’il donne son avis. Mais les adolescents développent aussi leur côté « attachiant ».

La carte des humeurs : ou les montagnes russes !
L’ado heureux. C’est assez rare. Les ados sont envieux, veulent toujours plus et se contentent difficilement de ce qu’ils ont. La joie d’un ado peut être due à l’amour, les bonnes notes, les voyages, etc…

L’ado triste. Assez généralement un ado triste se renferme sur lui-même : il s’enferme dans sa chambre avec ses doudous, sa couverture, Netflix, ses écouteurs…
L’ado énervé. C’est sûrement le cas plus courant. L’ado peut s’énerver très facilement, pour tout ou pour rien. C’est dû à l’instabilité hormonales de son organisme (il ne peut pas forcément se contrôler). L’ado crée son opinion, et veut l’exprimer mais certains adultes ne sont pas forcément pour, ce qui les énerve.

L’ado stressé. Les études, les amis, les amourettes, notre avenir, c’est super pour bien stresser ! Nous n’en parlons pas assez mais l’ado subit très tôt une pression incalculable. Les adultes y contribuent beaucoup. Souvent ce stress vient d’eux-mêmes (certains se sentent obligés de tout réussir à la perfection). Le stress peut venir de la pression scolaire, le fait de vouloir des bonnes notes.

L’ado exclu. Rejeté par les autres, il est mis à l’écart, il a parfois même été harcelé ; il n’arrive pas à trouver sa place au milieu de toutes ces personnes qui le rejettent.
L’ado au plus bas. Accumulation de toutes ces émotions négatives, l’ado ne supporte plus sa vie. Les émotions telles que le stress, la pression, la peur, la colère, la tristesse l’empêchent d’être heureux. Il vit (a vécu) un événement bouleversant, par exemple : la mort d’un proche, le harcèlement…

Il nous semble que ces derniers ont parfois du mal à se rendre compte que l’ado représente l’avenir et qu’il est important qu’il développe sa propre opinion. Qu’il a le droit de s’exprimer même sur des sujets qui sont dits : « pour les adultes ». Ils nous sous-estiment beaucoup en pensant que ce nous ne sommes qu’une génération des écrans, une génération gâchée.
Sachez, chers adultes et parents, que vous vous trompez et que l’adolescent représente le futur et a bien plus de capacités d’adaptation que vous ne l’imaginez : volonté écologique, entraide sociale, transparence politique, réflexion…

Les élèves de la classe presse en troisième cette année sont heureux de vous retrouver pour ce premier article et avaient envie de parler de cette période importante et primordiale de leur vie… Ils oublient pourtant que nous avons été des adolescents avant eux !!! Ils sont néanmoins le plus souvent heureux et les fréquenter au quotidien permet de garder du peps…Avec eux, on ne s’ennuie jamais ! N. OTALORA

Bonne route en notre compagnie! Les troisièmes presse 2022-23

Pin It on Pinterest

Share This