Aménagement du Rhône : Une nouvelle proposition de loi à l’agenda de l’Assemblée nationale

par | 9:00 , 10 Jan, 2022

Le 11 janvier prochain, l’Assemblée nationale débutera l’examen de la proposition de loi relative à
l’aménagement du Rhône visant à prolonger la concession d’aménagement et d’exploitation du
Rhône.

Confiée à la Compagnie Nationale du Rhône (CNR) en 1934, cette concession s’étend de la frontière
Suisse à la mer Méditerranée, couvrant 27 000 hectares sur trois régions et onze départements. Elle
comprend 19 ouvrages hydroélectriques pour une puissance totale de 3 GW, 14 écluses à grand gabarit
et 22 sites industriels et portuaires. La proposition de loi vise à prolonger cette concession de 18 ans
supplémentaire, jusqu’en 2041.


Le texte permettra notamment d’engager un nouveau programme d’investissements en faveur de
l’aménagement du Rhône, du développement des capacités hydroélectriques ou encore de la
sécurisation de la navigation pour un montant total de 500 millions d’euros. Ces investissements
permettront, en particulier, d’accroître considérablement la production électrique du Rhône.
Par ailleurs, grâce à la révision du schéma directeur qui doit permettre de développer des projets qui
ne sont pas encore identifiés, la Compagnie Nationale du Rhône pourra engager des investissements
supplémentaires de 165 millions d’euros par période 5 ans autour des volets : production d’énergie
hydraulique, navigation et transport fluvial, irrigation et autres emplois agricoles, environnement et
biodiversité, actions complémentaires en lien avec les territoires.


Anthony Cellier, responsable du texte de loi pour la majorité présidentielle :
« Les aménagements du Rhône gérés par la CNR ont contribué à façonner notre territoire et notre
identité locale. Je pense par exemple aux barrages de Caderousse, Villeneuve-Lès-Avignon, Sauveterre
(dont la passe à poissons, inaugurée fin 2017) ou Vallabrègues, au port de l’Ardoise ou encore aux
appontements de Saint-Etienne-des-sorts et Roquemaure. La prolongation de la concession du Rhône
ouvre la voie à la mise en place d’un nouveau programme d’investissement permettant d’améliorer
ces ouvrages du quotidien et de renforcer les missions d’intérêt général qui font l’ADN de la CNR. Après
une concertation débutée en 2019 avec l’ensemble des parties prenantes, l’Assemblée nationale
examinera à compter du 11 janvier prochain ce texte. Il s’agit d’une véritable avancée pour le
personnel de la CNR, pour les collectivités territoriales mais également pour nos objectifs énergétiques
et l’ensemble de nos concitoyens qui vivent le long et avec le fleuve Rhône. La prolongation de la
concession aura un rôle essentiel dans le développement des énergies renouvelables, pour la
continuité de la biodiversité, l’aménagement des berges et des lônes ainsi que la navigation de
plaisance et le fret fluvial.»

Pin It on Pinterest

Share This