KEZAKO ? Une exposition à B2V !

KEZAKO ? Une exposition à B2V !

Dans le cadre de la commémoration de l’Armistice de 1918, M. CARRIÈRE, professeur d’Histoire-Géo au collège a organisé une exposition au sein de l’aquarium.

Ce jour-là, jeudi 11 novembre 2021, (à B2V, exceptionnellement ouvert pour l’occasion) , après une mise en place de tous ses « trésors » la veille, M. CARRIÈRE, passionné par la guerre de 14-18, a accueilli de nombreux visiteurs qui se sont succédés sur la matinée. C’est avec une grande disponibilité qu’il s’est prêté à notre interview.

M. Carrière, pourquoi avoir organisé cette exposition ?
« C’est pour entretenir le devoir de mémoire en ce jeudi 11 novembre, et permettre aux troisièmes de B2V d’en apprendre plus sur cette guerre ».
Quelle importance a cette exposition pour vous ?
« Il s’agit de montrer aux élèves la précision scientifique de l’histoire ».
Quelle est la partie de l’exposition que vous préférez ?
« Je les aime toutes, mais celle du quotidien des civils est quand même la plus intéressante ».
Quand avez-vous commencé cette collection ?
« Je l’ai commencée en 2016-2017, et en tout cela m’a pris cinq ans pour réunir tous ces précieux objets ».
Avez-vous une pièce dédiée à ces objets chez vous ?
« Non, je les range dans des cartons. Mais certains sont exposés dans la chambre de ma fille ».
Quelle est selon vous l’objet le plus rare que vous ayez trouvé ?
« Je pense que ce sont les casques Français. Les casques Allemands sont beaucoup plus résistants mais je n’en possède malheureusement pas ».
Quel est le premier objet que vous ayez trouvé ?
« C’est une balle. Et c’est à partir de ce jour-là que j’ai commencé ma collection ».
Où avez-vous trouvé ces objets ?
« J’en ai trouvés certains à Verdun et les autres je les ai achetés. Mais quelquefois on me les a donnés »

Une expo à B2V qui a rencontrée un vif succès. Les casques français. (Crédit photos : 3e3 Presse/ Platine)

M. Carrière devant son expo avec l’arrivée des premiers visiteurs


Chaque objet a sa propre histoire et ce passionné a pris le temps de raconter à chacun une petite anecdote pour le mettre en scène.
Et du coup, il nous a semblé primordial de recueillir les ressentis des visiteurs d’un jour…

À la question, pourquoi avez-vous décidé de venir voir l’exposition ?
Une maman d’élève a répondu : « J’ai voulu être solidaire et soutenir les actions des professeurs qui peuvent être enrichissantes pour les élèves ».
Un monsieur s’est dit « très intéressé par tout ce qui a trait à la première guerre mondiale ».

À celle de savoir s’ils ont trouvé trouvé cette exposition intéressante ?
Plusieurs élèves ont répondu qu’elle était « vraiment très enrichissante »
Des enseignantes présentes du collège l’ont trouvée « géniale ».
Un groupe de quatre personnes sur place a dit « Oui c’est vraiment bien fait et c’est une bonne façon de célébrer le 11 novembre en famille et le devoir de mémoire sans que ce soit trop triste ».

Quel(s) objet(s) avez-vous préféré ?
« Les quarts (tasse qu’utilisaient les soldats Français pour boire). On avait un peu les mêmes en colonies de vacances », dira l’un.
Pour une autre, ce sera « les douilles d’obus ».
« Pour ma part, c’est le crucifix en balle. L’homme qui a fait ça avait sûrement besoin de trouver du réconfort, seul au milieu de cette bataille, en pensant à dieu et à son avenir », dira un autre visiteur.

Enfin, à la question : Qu’est- ce qui a été le plus intéressant selon vous ?
Trois réponses sont ressorties : « Tout d’abord la vie quotidienne » ; puis « les objets fabriqués par les soldats » mais aussi « les mémoires d’après-guerre ».

Romayssa AKOUH, Lilie EMERZIAN et Alana MARCELLIN, 3e3.


KEZAKO ? Une sortie à Perpignan ! (Suite)

Notre visite du 22/09 au 33e Festival International de Photojournalisme.
Cette sortie a été vraiment très intéressante.Péripéties mises à part, nous avons commencé par des images percutantes, voires choquantes sur l’exposition « Dix ans de guerre en Syrie ». Les photographes ont réussi à capturer des moments très riches en émotion et nous ont permis de réfléchir sur les atrocités des conflits dans le monde. Nous avons ensuite continué sur une note plus légère au milieu de photos animalières pleines de douceur. Pourtant notre préférée reste le photo-reportage sur le port d’armes aux USA. « Détonante », elle nous a montré une autre facette du monde et un tout autre style de vie. Héloïse MOUGINOT, 3e3.

Interventions prochaines de photographes en classe presse.
Nous avons la chance de pouvoir bénéficier le jeudi 2 décembre d’une rencontre avec M.TERMINI, photographe à Bagnols, qui va venir dans notre classe nous expliquer la symbolique de l’image et nous faire profiter de ses connaissances. Nous aurons aussi la possibilité d’assister  par visio-conférence, à une intervention d’Éric BOUVET, photo-journaliste français, lauréat de cinq « World Press Photo Awards » et de deux « Visas d’or ». Il couvre de nombreux pays comme la Tchétchénie, le Liban, l’Irak, l’Ukraine et d’autres encore.
Il produit aussi des reportages comme celui sur la chute du Mur de Berlin ou sur la libération de Mandela. Il a pris plus récemment des photos dans le premier foyer de contagion locale dans l’Oise, photos qu’il a publiées dans le quotidien Le Monde.Reste à trouver le lieu pour la visio !

Mathilde GIL AUBERT, 3e3.

Une coloc’ décalée !

Une coloc’ décalée !

Trouver un logement quand on est jeune ou pour son enfant qui part faire ses études ce n’est pas toujours simple ! C’est coûteux et ça suscite parfois des inquiétudes. 
L’association INTERG30, dont le siège social est à Bagnols sur Cèze, propose une solution d’habitat partagé qui permet de se loger à moindre coût et de partager une aventure humaine empreinte de solidarité.

La cohabitation intergénérationnelle solidaire : kesaco ?

Comme indiqué dans l’art 117 de la Loi ÉLAN de novembre 2018, cette colocation « décalée » permet à des personnes de 60 ans et plus de louer ou de sous-louer à des personnes de moins de 30 ans une partie du logement dont elles sont propriétaires ou locataires, afin de renforcer le lien social et de faciliter l’accès à un logement pour un jeune. 
Pour pouvoir faire de la cohabitation intergénérationnelle il faut respecter un certain nombre de critères.

Pour l’accueillant : 

  • être âgé de 60 ans et plus
  • proposer un chambre de plus de 9 m2 meublée (lit, bureau, rangement) ou d’un espace pouvant accueillir une location 
  • être dans sa résidence principale plus de 180 jours par an
  • avoir envie de partager ses connaissances et de rire au quotidien avec son coloc.
    Pour l’accueilli : 
  • être âgé de moins de 30 ans
  • être étudiant, apprentis, en formation, en emploi…. 
  • avoir envie de rendre des petits services.
  • rire et apprendre au quotidien avec une personne d’une autre génération. 

Les avantages sont multiples : c’est une relation GAGNANT/GAGNANT

Tout d’abord matérielle, car la contribution financière, que le jeune donne mensuellement à son accueillant, est de 250E toutes charges comprises (eau, électricité, ordures ménagères) et hors APL. 
Cette rentrée d’argent n’est pas imposée comme un revenu locatif pour l’accueillant, il ne verra pas ses impôts augmenter. 

A ce jour, une vingtaine de personnes sur le Gard rhodanien sont prêtes à accueillir un jeune et à lui offrir un domicile très spacieux avec de belles prestations. 

La loi ne fixe pas de durée maximale ou minimale pour la cohabitation intergénérationnelle. Il appartient aux cohabitants d’en décider en fonction de leurs besoins respectifs. Le préavis de rupture du contrat de cohabitation intergénérationnelle est d’un mois pour les deux parties, ce qui est plus souple que dans le cadre d’une location classique.
Cette nouvelle forme de coloc’ permet d’aller à la rencontre d’une autre génération et de vivre des moments uniques ! 

Est-ce que vous êtes prêts ?! 
Si vous avez envie de plus de renseignements ou de sauter le pas, contactez soit
Julie GALLO par mail  
juliegallo1608@gmail.com,
soit Audrey BLANCHER
au 06 88 45 69 40 
a.blancher30@gmail.com.

Retrouvez-les aussi sur Facebook et Instagram, pour suivre leur actualité et en découvrir davantage.

InterG30 vous remercie !

Un service de location de voiture solidaire à Bagnols-sur-Cèze grâce à l’association PEPS !

Un service de location de voiture solidaire à Bagnols-sur-Cèze grâce à l’association PEPS !

Avant de vous expliquer de quoi il s’agit, petit retour sur l’association PEPS
Qui est-elle ? Quelles sont ses missions ? A qui s’adresse-t-elle ?

C’est en janvier 2014 que l’association PEPS (Professionnalisation par l’éducation Populaire et Solidaire) est créée. Elle a pour objet d’être un organisme qui intervient principalement dans le champ de l’animation, du sport, du culturel, de l’insertion, du sanitaire et du social. Association qui prône les valeurs de l’Education Populaire, sa ligne directrice est l’épanouissement de chaque personne par la promotion sociale et professionnelle.

Dans le respect de sa devise “savoir c’est pouvoir” PEPS souhaite développer l’accès au savoir pour tous.

Elle s’inscrit également dans les finalités de respect et d’acceptation de l’autre à travers ses particularités.

L’association PEPS s’implique pour :
• Permettre le rapprochement des Hommes et de leurs cultures
• Accéder aux savoirs, aux loisirs, à la culture, aux vacances et aux arts pour tous
• Favoriser l’égalité des chances
• Permettre une progression sociale et professionnelle pour tous
Cette association a pour vocation “d’accueillir et accompagner chaque individu en lui proposant les clefs pour se réaliser personnellement et s’insérer professionnellement”.

Pour ce faire, l’association se décline en 3 secteurs :
• Secteur mobilité
• Organisme de formation
• Enfance/jeunesse

Les missions principales des différents secteurs sont :
• Permettre l’accessibilité à des formations de qualité pour tous, pour le secteur formation
• Développer l’accès aux loisirs et aux vacances pour tous pour le secteur enfance jeunesse
• Développer l’accès à la mobilité géographique, psychologique, qu’elle soit locale, départementale, régionale, nationale, internationale, pour le secteur de la mobilité.

Faciliter la mobilité pour travailler au sein de notre territoire
PEPS et notamment, Sandra ROLLAND Directrice et son équipe Gaelle DUMOULIN (animatrice) et Stéphanie POLITO chargée du développement de la plateforme mobilité ont donc mis en place un nouveau projet afin de permettre à un public spécifique de bénéficier d’un véhicule pour se rendre sur leur lieu de travail.
Leur demande sera donc étudiée par Gaelle Dumoulin qui essayera de leur trouver la solution la plus adaptée.
Le but de ce nouveau service est de rendre les personnes autonomes le plus rapidement possible et les rendre acteurs de leur mobilité professionnelle sur le territoire.
5 véhicules ont donc été achetés chez le concessionnaire RENAULT de Bagnols dont le gérant Bruno Benayer est partie prenante du projet.
4 de ces véhicules ont été financés par le Plan France Relance et un par la fondation La Macif.
Pour pouvoir bénéficier d’un véhicule il faut être en difficultés de mobilités et ayant un contrat d’un mois minimum ou entrant en formation. Une attention particulière sera apportée au demandeur d’emploi ou aux personnes bénéficiant du RSA ou des minima sociaux… 
Si vous êtes éligibles, un véhicule (après étude de votre dossier) pourra vous être loué pour 5E/jour et ce durant 3 mois maximum ; la proposition étant renouvelable une fois.

L’association PEPS tient à remercier ses partenaires à savoir la mairie de Bagnols et de Pont-Saint-Esprit l’Agglomération du Gard rhodanien, le conseil départemental du Gard, la Région Occitanie, et la DDETS.

INFOS PRATIQUES
PEPS – 06 37 95 53 20
mobilite@asso-peps.org

Pont-Saint-Esprit : « C’est Noël » du 18 au 22 décembre

Pont-Saint-Esprit : « C’est Noël » du 18 au 22 décembre

Spectacles, marché, parades, manèges, diverses animations et Mapping !

Cette année, encore, Pont-Saint-Esprit rivalise d’ingéniosité pour que les spiripontains et visiteurs se retrouvent ensemble de nombreuses manifestations qui devraient procurer énormément de bonheur à toutes et tous. Ces animations débuteront avec le Marché de Noël du samedi 18 au mercredi 22 décembre, tous les jours de 10h à 18h et en nocturne le samedi 18 avec la fermeture à 22h. Marché où de nombreux stands proposeront des objets décoratifs, textiles peluches, déco de Noël mais également épices, oreillettes, vins, rhums, bières etc… Le samedi 18 décembre parades de rues avec les Wagonotes sur les traces du Père Noël et vers 18 h30 le passage de motos et voitures américaines de Phoenix Group et à 20h30 l’animation musicale Batoufada Peyrolaise. Dans la foulée le dimanche 19 décembre une parade de rues à partir de 15h avec Pachy, la danse des éléphants du comité des fêtes et le Triporteur du Père Noël de ECAU.
Le lundi 20 décembre pas de repos mais une parade de rues à 15h avec Le Triporteur du Père Noël qui reviendra le mardi 21 décembre et le mercredi 22 décembre mais cette fois à partir de 18h30 cette parade s’ensuivra une animation musicale par l’association de la fanfare Fanfarus Spiritus.


Du 18 décembre au 2 janvier le village forain vous accueillera avec des manèges et animations tous les jours de 13h à 19h sauf le samedi 18 décembre avec une ouverture à 16h et une fermeture à 22h et également une fermeture à 22h le mercredi 22 décembre. Fermeture du village le samedi 25 décembre.


Sur le parking du Champ de Mars plus de 15 stands vous attendront avec le Palais des Glaces, le Train de Noël et une piste de luge sans oublier le Trampo du Père Noël, mais également de nombreux stands plus festifs les uns que les autres, la Cascade de KDO, le Casse-Boîte des lutins, les pinces de la Mère Noël et aussi les vins chauds, churros, crêpes, gaufres chocolat, bonbons artisanaux canne à sucre et nougatine berlingots pomme d’amour… C’est le samedi 18 décembre que se tiendra l’ouverture officielle à 17h30 avec les Wagonotes sur les traces du Père Noël et à 19h30 la Fanfare Batoufada Peyrolaise nocturne jusqu’à 22h. Dimanche 19 décembre animations et parades de rues, les mercredi 22, jeudi 23, samedi 1er et dimanche 2 janvier, dans le désordre des animations musicales, une Tombola, un feu d’artifices …
En plus… le samedi 18 décembre à 19h le Mapping de Noël – Projection et pyrotechnie : « La Porte Magique »

Noël est l’occasion d’ouvrir les portes des mondes magiques. Spectacle inspiré par le ballet féerique de Casse-noisette. Projection sur la face de l’hôtel de ville. Parc de la Mairie. Entrée libre – Passe sanitaire obligatoire et le dimanche 26 décembre à 17h un concert de Noël avec le groupe Les Cosaques Eglise Saint Saturnin – Organisé par le Comité des fêtes. Entrée 10E, 5E pour les adhérents, gratuit pour les moins de 12 ans.
Réservations 07 67 90 31 13

A Saint-Gervais, la Brasserie Etienne, une passion aboutie !

A Saint-Gervais, la Brasserie Etienne, une passion aboutie !

Passion de la qualité, évidence du goût et savoir-faire sans égal !

Cathy & Marc Etienne, propriétaires de la Brasserie Etienne, à l’instar des grands crus vinicoles conçoivent, travaillent et proposent des bières de caractère qui régalent en toute convivialité, celles et ceux qui souhaitent déguster le meilleur. A la Brasserie Etienne, les bières accompagnent tous les meilleurs moments en interprétant toutes les saveurs de la bière et ses ingrédients.

Si vous souhaitez visiter la brasserie des visites apéritives sont organisées sur rendez-vous moyennant 10E (adulte comprenant la visite, une bière et grignotage). Ces visites durent entre 1h et 1h30. Jus de fruit ou glace pour les enfants.

Les bières de caractère de la Brasserie Etienne

La Blonde. Une bière fruitée. Elue meilleure bière du Concours International de Francfort en 2019, (tous pays confondus et sur 560 brasseries internationales).

La Blonde au Froment. Bière douce, herbacée, houblon discrètement présent, bonne tenue en mousse. 5.5°. Médaille d’Or au Gard Gourmand 2018. Médaille de bronze du Gard Gourmand 2019.

• L’Ambrée. Bière très parfumée, malt très présent. Arômes de miel, caramel et fruits secs. 5.5°.Sélection du guide Dussert-Gerber 2018. Médaille d’argent Gard Gourmand 2021.

• La Blanche. Bière aux arômes d’agrumes, rafraîchissante. Belle tenue en mousse. 4.8°. Médaille d’Or au concours du Gard Gourmand 2018 et Médaille d’Or Frankfurt International Trophy 2018 catégorie Weissbier.

La Brune. Bière médaille de Bronze au Brussels Beer Challenge en 2019, Médaille d’Or au Gard Gourmand en 2019, Médaille d’Or au Frankfurt International Trophy 2021 et Médaille d’argent au Brussels Beer Challenge 2021.
Robe brune à rubis, arômes réglisse, pruneau, pain grillé. Mousse généreuse. Déguster à 12°C pour découvrir tous les arômes.

• Et une nouveauté la Rouge de Noël. Quatre ingrédients et épices. Aucun colorant. Le malt donne la couleur rouge brique. Et depuis peu une eau de vie «Gervovie» (eau de vie de bière) 43°! A découvrir !

Retrouvez également la Brasserie Etienne :
• au marché aux gras de Vallabrègues le 4 décembre
• au marché de Noël à la Calmette le 11 décembre
• et du 17 au 24 décembre aux Chalets à Bagnols-sur-Cèze.

INFOS PRATIQUES
Brasserie Etienne Quartier du Peyron- 30200 Saint-Gervais. www.brasserie-etienne.com – 06 62 88 03 71
contact@brasserie-etienne.com. Vente en direct. Bouteille 33 cl – 75 cl / fûts 5 l – 30 l. Pour tous les évènements location d’une tireuse.Terrasse d’été avec produits régionaux. Visite de la brasserie. Horaires d’hiver : ouverture du lundi au vendredi de 16h30 à 19h et samedi de 10h à 13h et de 16h30 à 19h. Fermeture le dimanche.

Pin It on Pinterest