Avec Délisucré, Samuel Marc crée  » La nouvelle façon de sucrer « 

par | 1:16 , Août 23, 2021

Le sucre, c’est un produit plaisir. Un plaisir que Samuel Marc a souhaité mettre au cœur d’un projet délicieux et faiblement sucré.

Bagnolais d’origine, petit fils et fils d’entrepreneurs, Samuel Marc est un peu tombé dans la marmite quand il était petit. À seulement 26 ans, il est à la tête d’une entreprise locale, Délisucré. Une aventure dans laquelle il s’est lancé depuis 4 ans avec son ami d’enfance et associé, Léo Mas.
Aventure qui porte ses fruits, puisqu’en 2016, Délisucré fini parmi les 20 lauréats lors d’un concours agroalimentaire au Salon International de l’Alimentation à Paris. Entretien avec Samuel Marc, épicurien autodidacte, qui croque la vie – à faible indice glycémique –.

TV SUD : Quelle est l’origine de Délisucré ?
Samuel Marc : Tout commence par un travail d’observation et une envie de faire bouger les choses. Dans la famille de mon associé Léo, en Aveyron, il y a une véritable culture de la pomme. Il s’apercevait que beaucoup de fruits étaient jetés. De mon côté, mon grand-père étant diabétique, je suis sensible et intéressé par les domaines de la santé et de la nutrition. Avec Léo, nous étions conscients de ces problématiques mais aussi de l’air du temps qui changeait, l’intérêt pour le climat et le « zéro déchet ». Délisucré est donc né d’un projet d’étude : comment exploiter sainement tous ces fruits gâchés ?
En France, le diabète touchera une personne sur 8 d’ici 2050, ce sera la cinquième cause de mortalité dans le monde. Aujourd’hui, on compte 35kg de sucre par an par habitant. C’est énorme et notre organisme n’en a pas besoin. On a donc réfléchi à une nouvelle façon de sucrer, consommer des produits à faible indice glycémique, tout en se faisant plaisir.

TV SUD : Quels produits trouve-t-on chez Délisucré ?
Samuel Marc : Que des produits alternatifs au sucre. Tous les produits présentent un indice glycémique 6 fois inférieur au sucre blanc et 2 fois inférieur au sirop d’agave. Nous avons créé le premier caramel à faible indice glycémique. Il y a également des sirops de menthe et grenadine et dernièrement, des confitures d’abricots et framboises. Le site internet compte 45 références, ainsi que des recettes.
Nos produits sont fabriqués en France, en partenariat avec des agriculteurs ou petits producteurs régionaux. On essaie de travailler avec des gens qui sont dans la même démarche que nous. C’est un vrai engagement : on fabrique et on transforme ici. En plus de cela, les contenants sont intuitifs, simples et biodégradables. Je trouve que les gens font plus attention qu’avant à ce qu’ils consomment et à l’impact qu’ils ont sur la planète. Ça va dans le bons sens.

TV SUD : Où peut-on acheter les produits ?
Samuel Marc : Les achats se font principalement sur le site internet. Il y a aussi des points de vente locaux, comme BOUM, Allegret ou La Vie Claire. Nos bureaux sont situés à Bagnols et ici, il y a une petite boutique où les gens peuvent venir retirer leur commande… de là s’en suivent des échanges avec des types de gens incroyablement différents, il y a un vrai lien avec le client.
D’ailleurs, avant de sortir un nouveau produit, on fait une étude de marché et des tests : quand on est satisfaits du rendu, on fait tester à notre public.

TV SUD : Y a-t-il des nouveautés cette année ?
Samuel Marc : Il y a environ un mois, nous avons mis en place des coffrets de fin d’année pour les entreprises. Par exemple, pour les entreprises faisant des cadeaux à leurs clients/collaborateurs, on a voulu innover et proposer quelque chose de plus original et « healthy » que du champagne ou du foie gras. Acheter cette box pour une entreprise, c’est promouvoir un mode de consommation éco responsable et sain, valoriser le savoir-faire régional des agriculteurs. Sur le site internet, le catalogue est large, ce qui permet de faire une box sur mesure. Plus elle est garnie, plus le prix est dégressif. Au total, on en a déjà vendu 3 000, que l’on envoie avec un QR code, qui permet d’avoir accès à des recettes.

Enfin, mi-août on a sorti des confitures d’abricot et de framboise.
Il faut que ça bouge. Chaque mois, un nouveau produit Délisucré sort. J’ai besoin de challenge, je suis comme ça. J’en apprends tous les jours et c’est passionnant.

Délisucré recrute ! Samuel et Léo recherchent 2 alternant(e)s en communication digitale… alors si vous aussi vous souhaitez rejoindre l’aventure Délisucré, envoyez votre CV par email !

INFOS PRATIQUES
Délisucré 299 Route de Barjac
Bagnols-sur-Cèze
contact@lcdsgroupe.fr
06 29 84 56 87
boutique-delisucre.com
Instagram : @delisucrefrance

Pin It on Pinterest

Share This