BAGNOLS-SUR-CEZE: « Voir loin et agir vite » grâce au dispositif Action Coeur de Ville

par | 4:15 , 16 Nov, 2022

Mercredi 16 novembre, le Préfet Mouchel-Blaisot, directeur du programme national « Action Coeur de Ville », en visite pour la deuxième fois depuis la mise en place du dispositif, à Bagnols-sur-Cèze a visité les infrastructures construites grâce aux subventions d’Action Cœur de Ville. Cette seconde visite dans une des plus petites villes des 222 inscrites au dispositif est un fait rare, mais loin d’être anodin tant comme le disait le Préfet Lauga, « Bagnols et son équipe municipale sont de véritables chasseurs de subventions ».

Lors du point presse organisé en marge de cette visite, le maire de Bagnols, Jean-Yves Chapelet, a rappelé à quel point la revitalisation des centres-villes est un sujet qui touche les habitants. Le maire de la commune ne cache pas sa volonté de « profiter à fond du dispositif et de profiter de la chance que représente l’intégration de Bagnols-sur-Cèze au dispositif Action Cœur de Ville » afin de « redynamiser la ville ».

Aux côtés de l’ANRU, de la politique de la Ville et du plan de relance, Action Cœur de Ville est un levier de plus, permettant de changer l’image de la commune.

Jean-Yves Chapelet met notamment en avant la simplicité et la rapidité avec laquelle les communes membres du dispositif peuvent bénéficier des appels à projets, là où pour les autres dispositifs tel que l’ANRU, les démarches administratives peuvent représenter un frein.

Ce dispositif vivant aura notamment permis la réalisation de travaux à Bourg-Neuf, Avenue Paul Langevin ou encore les projets en cours de réalisation tel que la rénovation de la Place Bertin-Boissin, la mise en place d’un PEM (Pôle d’Echange Multimodal), la Friche de Carcaixent ou les travaux de construction des nouvelles Halles de la Cèze.

Jean-Yves Chapelet et le Préfet Mouchel-Blaisot se sont rendus sur le site des futures Halles de Cèze, projet subventionné par Action Coeur de Ville (Photo Rémi Fagnon)

Le dispositif Action Cœur de Ville devrait être prolongé sur la période 2023-2026, annonce le Préfet, afin de permettre aux communes de mettre en place les nombreux projets encore non réalisés grâce à ce dispositif permettant de voir loin et d’agir vite, comme le rappelle le Préfet Mouchel-Blaisot.

Ce dernier ne manque pas de rappeler « qu’on ne contrarie pas quatre décennies d’étalement urbain en un coup de baguette magique et qu’il faut donc du temps pour revitaliser les centres-villes ».

Le Préfet a également réalisé un point sur les chiffres clés à Bagnols, soulignant par la même occasion, que l’attractivité des villes Action Cœur de Ville a progressé vis à vis de la moyenne nationale.

Le dispositif a également permis une baisse du taux de vacance commercial (et ce même si ce taux reste encore élevé), une baisse sensible de la vacance structurelle des logements.

A Bagnols-sur-Cèze et plus globalement dans l’agglomération du Gard rhodanien, une hausse de 5 à 10% des transactions immobilières a été recensée.

Et alors que les jeunes actifs (+35 ans) montrent dans les études une profonde volonté de quitter les grandes villes pour les petites ou moyennes villes, cela s’est ressenti à Bagnols où depuis quelques mois, une hausse de 21 habitants par an a été constatée. Les demandes de permis de construire sont également en hausse de 24% selon Jean-Yves Chapelet, au même titre que le nombre de droits de préemptions (+46), les nouveaux raccordements électriques (+930), les recettes sur les droits de mutation (+26%) et enfin les taxes d’aménagement (+24,5%).

Pin It on Pinterest

Share This