Et si je comprenais le stress ?

par | 1:07 , Mar 8, 2022

Postulat de départ : Le stress est une réaction naturelle à un stimuli provoquant un état d’éveil, de concentration, de dynamisation, de performance cognitive.

Le stress, s’il est un allié qui nous permet de nous préserver et protéger, une sur-adaptation répétée entraîne une chronicité et des états physiques et psychiques dégradés jusqu’au burn-out. Cet état d’épuisement extrême résulte de mois de sur-adaptation repoussant toujours plus loin les limites inacceptables imposées par un contexte professionnel et/ou personnel.

La personne qui a ces capacités de sur-adaptation néglige voire anesthésie les différents signaux envoyés par son corps et son psychisme jusqu’à l’effondrement. L’usure physique et psychique est très forte et cet hyperstress est déjà devenu chronique.

L’hyperstress est un des facteurs de risques psychosociaux pris en considération par l’approche préventive du travail.

Reconnaître les signaux d’un stress devenant chronique passe par l’identification de ceux-ci ; notamment lorsqu’ils sont récents et répétés : maux de tête, troubles de l’humeur, douleurs, troubles du sommeil, etc…
C’est pourtant un processus qui peut s’inverser assez rapidement et facilement selon le niveau où l’on se trouve.

Alors que faire ?
Renouer avec ses sensations corporelles est fondamental. Refaire corps avec soi pour n’accepter qu’un stress positif, un stress dynamisant et refuser de s’adapter toujours plus à un stress délétère.

Se connecter à ses sensations est naturel. Pensez que, bien avant d’avoir émis la toute première pensée, nous n’avons été que sensations. Tout notre rapport au monde, à la vie s’est opéré grâce à elles. Le chemin vers elles est à l’intérieur de nous.
Rencontrer, localiser, délimiter ses sensations s’apprend. Commencez par vous les remémorer. Pensez au plat que vous préférez ou au sport que vous pratiquez.

Quelles sont vos sensations olfactives, gustatives, corporelles, visuelles, auditives ? Que préférez-vous ?
Vous commencez à ressentir ? Génial !
Demandez-vous quels sont vos signaux du « je vais bien ». Et cherchez-les, reproduisez-les.

Renouer un dialogue constructif et préventif avec votre corps et votre psychisme vous permettra de devenir des alliés. En connaissant et posant vos limites vous allez gagner en puissance et respecter votre écologie intérieure.

Apprenez à vos enfants, petits-enfants, amis, conjoint, amoureux, collègues de travail ou d’ailleurs à faire de même et devenez des messagers du stress positif.

On s’y met ?

Pascalecausier-therapeute.com
Thérapeute en psychologie
Sexothérapeute – Coach individuelle

Pin It on Pinterest

Share This