Gard rhodanien: La redevance Incitative expliquée aux habitants

par | 7:00 , Mai 25, 2022

Depuis le 10 mai dernier et dans un soucis de respect de l’écologie, l’agglomération du Gard rhodanien en la personne de son président Jean-Christian Rey enchaîne les réunions d’informations au sujet de la mise en place de la redevance incitative.

Mais qu’est-ce que la redevance incitative ?

La redevance incitative est un paiement annuel versé à l’agglomération concernant les ordures ménagères. Cette redevance remplacera à partir de 2024 la taxe des ordures ménagères. Cette redevance se veut plus juste puisque les administrés ne paieront que les déchets qu’ils produisent et non plus une taxe calculée, en fonction de la superficie de leur logement.

Les déchets en quelques chiffres:

Le Gard rhodanien compte 44 communes pour 40 000 foyers. La production de déchets ménagers de ces foyers à été multipliée par cinq entre 1960 et 2021, passant ainsi de 65kg/an/habitant à 273kg/an/habitant. Dans le même temps, le coût de production a été multiplié par 20.

A quoi cela va servir ?

Jean-Christian Rey souligne l’importance de la redevance incitative qui a pour but de réduire les émissions de CO2, d’encourager le tri et ainsi diminuer les coûts de gestions des ordures.

Le calendrier de déploiement du dispositif :

2022- Des réunions publiques sont organisées pour faire de la pédagogie auprès des habitants et leur expliquer le fonctionnement de la redevance. Ces réunions permettent également de lister les éventuelles incompatibilités entre le projet et le terrain.

2022- Les foyers seront équipés d’un bac avec puce permettant de comptabiliser le nombre de levées annuelles réalisées par les éboueurs.

2023- Ce sera une année test où les habitants du territoire recevront et paieront toujours la taxe des ordures ménagères mais où ils utiliseront leur bac attitré et où les levées seront comptabilisées. Ainsi les habitants pourront à la fin de l’année 2023 avoir une idée de la redevance qu’ils auraient eu à s’acquitter si le système avait été effectif.

2024- Mise en fonction du dispositif avec un passage par semaine des éboueurs, le paiement 2 fois par an de la redevance qui comprend une part fixe liée aux frais de gestion et une part variable comprenant les 12 levées annuelles et les éventuels suppléments.

Mais alors que dois-je jeter dans ce bac ?

Dans le bac concerné par la redevance, seul les ordures ménagères doivent y figurer pour inciter les personnes à trier. Pour rappel l’ensemble des emballages vont dans les bacs jaunes, les bouteilles dans les bacs à verre et les papiers dans les bacs à papier. Les épluchures peuvent être compostées grâce à un composteur individuel en vente à 20€ auprès de l’agglo ou grâce à l’un des 40 composteur collectif installé partout sur le territoire du Gard rhodanien. A noter que pour les communes n’étant pas encore dotées de composteur collectif, de nouvelles inaugurations devraient avoir lieu dans les prochaines semaines. Le seul frein, c’est le manque de main d’oeuvre puisqu’il faut trouver des habitants pour s’occuper des composteurs rappelle Jean-Christian Rey.

Quels sont les objectifs de baisse des déchets ?

L’agglomération vise une baisse de 133kg/an/habitant des ordures ménagères ainsi qu’une augmentation du tonnage de ramassage des poubelles jaune de 43 à 65kg/an/habitant. Les déchets devraient donc pouvoir diminuer de 15 à 20%.

Mais les habitants présents aux différentes réunions se posent de nombreuses auxquelles, Jean-Christian et les équipes de l’agglomération tentent de répondre en faisait de la pédagogie.

La question qui revient le plus souvent concerne les risques sanitaires de garder sa poubelle pendant un mois chez soi. Ce à quoi, le président du Gard rhodanien répond qu’en triant correctement et en utilisant des sacs poubelles solides et hermétique, les odeurs ne pollueront pas l’air, le jus ne coulera pas et ainsi il n’y aura aucun soucis d’hygiène.

Pourquoi ne pas faire payer au poids ?

Jean-Christian Rey explique en réponse à cette question que beaucoup se posent, que le paiement au poids a créé dans d’autres communes des contentieux sur le poids facturé qui était différent de celui mesuré par les habitants chez eux.

Le président de l’agglomération propose également aux habitants de se regrouper par groupe de quatre voisins afin de grouper leurs déchets et réaliser une levée par semaine ce qui fera quatre levées par mois et donc 1 levée/mois/personne.

Des dispositifs particuliers seront également proposés pour les personnes âgées malades et ayant un certificat médical ou encore les aides soignantes à domicile.

Enfin, des brigades de surveillances seront chargées de contrôler que des dépôts sauvage ne sont pas réalisés. Ces derniers pourront être durement sanctionnés par des amendes.

Pin It on Pinterest

Share This