La belle ascension de JOLLY ROGER

par | 4:02 , Mai 19, 2022

Petit fils et fils de musiciens, Joémi Beltramo dit « JOLLY ROGER » est tombé très tôt dans la marmite et c’est dans son studio, installé chez lui, à Saint-Nazaire, que Joémi passe de longues heures à travailler sa passion.

Après un premier disque d’or, le jeune gardois voit son travail récompensé et vient de signer pour 4 ans avec les prestigieuses Maisons SONY et RILESUNDAYZ.

L’interview
TV SUD : Expliquez-nous votre parcours
Jolly Roger : Je suis issu d’une famille de musiciens et j’aime la musique dans sa diversité. Composer des musiques, jouer des instruments et les enregistrer me passionne. Je travaille sur de la musique urbaine principalement, même si mes inspirations viennent de styles très variés.
Dans mon studio, je produis des sons que l’on appelle PRODS ( ou production musicale) pour que les artistes puissent poser leur voix dessus. Je travaille essentiellement des sons sur PC que je peux coupler avec de vrais sons de piano, guitare, saxophone ou autre que je joue ou enregistrés par des musiciens.

TV SUD : Comment diffusez-vous vos productions ?
Jolly Roger : Je ne suis pas membre permanent d’un groupe, je propose mes PRODS en prenant contact directement avec les artistes souvent via les réseaux. Quand j’ai un contact avec un artiste, j’essaye de le rencontrer en studio pour travailler avec lui des sons « sur mesure » en fonction de ses envies et de son humeur.
Il peut arriver qu’un Beatmaker soit remarqué par des gros labels appelés « majors » comme SONY, UNIVERSAL ou WARNER.

TV SUD : C’est votre cas ?
Jolly Roger : Oui, je suis très heureux d’avoir signé l’année dernière un contrat de 4 ans en co-édition avec SONY et RILESUNDAYZ en tant que Beatmaker.

TV SUD : Expliquez- nous ce qu’est un beatmaker, et comment avez-vous obtenu un disque d’or ?
Jolly Roger : Un beatmaker est un « faiseur de sons » qui compose l’intégralité d’une musique. C’est dans ce cadre que j’ai participé à l’album de ZKR, un rappeur de Roubaix. Grâce à son talent associé à de belles collaborations, l’album « DANS LES MAINS » s’est vendu à plus de 80 000 exemplaires ce qui a valu d’être disque d’or, pour ma part, j’ai produit le dernier son intitulé « A l’arrêt ».

TV SUD : Comment êtes-vous entré en relation avec Sony ?
Jolly Roger : Quand j’ai travaillé pour ZKR, j’étais indépendant. Mais en parallèle je suis entré en contact avec Rilès, un artiste qui a aimé mes sons, Il m’a proposé de m’accompagner dans ma carrière, au sein de sa propre structure RILESUNDAYZ, et m’a mis en relation avec SONY dans le but d’une co -signature.

TV SUD qu’est ce qui va changer pour vous ?
Jolly Roger : Désormais, Sony et Rilesundayz vont relayer mes créations et me mettre en relation avec des artistes auxquels je n’avais pas forcément accès. Si un artiste aime mes PRODS cela peut déboucher sur une session en studio. Je remercie Rilès et son équipe ainsi que Sony pour leur confiance. C’est pour moi une réelle opportunité, à terme, de pouvoir vivre de ma passion.

Infos pratiques
INSTAGRAM : jollyroger.beats

Pin It on Pinterest

Share This