LA RADIO : UNE CENTENAIRE QUI SE PORTE BIEN !

par | 7:48 , Juil 15, 2021

Cent ans après ses premières émissions depuis la tour Eiffel, la radio s’est imposée comme un média extrêmement populaire. En effet qui n’a pas en mémoire une chronique, un jingle ou encore une voix familière qui font de la radio ce média de proximité unique.
Et si la radio publique est toujours très appréciée que dire de ses petites sœurs les radios libres nées en 1981 avec la loi sur la libéralisation des ondes, venue concrétiser une promesse de campagne de Françoise Mitterrand : Casser le monopole d’État. Depuis cette époque, les radios locales privées ou associatives, thématiques ou généralistes, sont extrêmement présentes dans le paysage médiatique.

A ce propos, nous avons échangé avec Alain Quarré , une personnalité atypique bien connue à Bagnols-sur-Cèze mais aussi dans le monde de la radio…. SA PASSION.

Tombé très jeune dans la marmite, Alain Quarré a débuté précisément son incroyable aventure radiophonique en 81 avec les radios libres et notamment GARD ANTENNE une radio associative bagnolaise qu’il a créée à 17 ans avec des copains : tout ce petit monde ¨radiotait¨ dixit Alain Quarré.
Très vite Alain Quarré va animer une émission sur Canal 30 à Nîmes, puis sur Radio Klips rattachée à une boîte de nuit Avignonnaise. Les choses vont s’accélérer quand il intègre Radio ALLIGATOR à Montpellier où il fait ses études de droit.

Alain Quarré raconte : « Radio Alligator c’est ma radio coup de cœur », l’une des premières radio libre Rock très en vogue et très courtisée par de nombreuses maisons de disques mais aussi plus professionnelle. C’est avec elle que j’ai vraiment commencé ma carrière avec un premier contrat, j’avais 21 ans.  
Après une escale sur Radio Némo, une radio privée très branchée de Nîmes, je suis parti en 1988 pour Paris rejoindre Chic FM dont le slogan était « la radio cruellement sélect »…tout un programme. J’y animais les matinales du Week-end et effectuais les remplacements. Sur l’antenne il y avait aussi Nagui et Arthur, c’était une radio très sympa avec un programme musical plutôt Soul, jazz et pop. Mais la radio a disparu au profit de FUN un choix de son propriétaire Robert Hersant.

A ce moment-là, Radio Alligator qui appartenait au groupe Midi-libre s’était associée à NRJ et Je suis redescendu pour ¨monter¨ NRJ en Avignon où j’ai aussi animé une émission sur France bleu Vaucluse. Le Groupe NRJ possédant plusieurs réseaux de radios  Chérie FM, Rire & Chansons et Nostalgie, en 1989 j’ai pu repartir pour Paris rejoindre cette fois Chérie FM, comme animateur avant d’enchainer sur Rire & Chansons où j’ai assuré la direction des programmes jusqu’en 2001. Je m’y suis beaucoup investi et de 1991 à 1993 on m’a confié les programmes de toute la France pour NRJ et Chérie FM : je me suis baladé dans toute la France c’était épuisant mais super génial.
Et puis il y a eu cette rencontre avec Alain Weill un visionnaire pour lequel j’ai beaucoup d’estime. Il venait de racheter RMC la radio que j’écoutais ados et qui m’a donné envie de faire de la radio. Il m’a proposé un poste de directeur du marketing de l’antenne RMC qu’il voulait faire évoluer, la production de tous les bloc-news de la radio et essentiellement la matinale avec Jean-Jacques Bourdin.
J’avais la main sur la promo tout en étant au cœur de la programmation c’était un autre job, j’y ai beaucoup appris.

La radio n’est pas un média comme les autres il faut régulièrement se réinventer.
D’ailleurs après qu’RMC ait décollé notamment avec la diffusion en exclusivité radio du mondial, lorsque mon ami Christophe Sabot directeur d’Europe 2 et RFM m’a proposé la direction des programmes de RFM, via un beau contrat, j’ai accepté ce nouveau challenge ».

LA RADIO A DE L’AVENIR
Nouvelle étape dans la vie d’Alain Quarré, depuis 2006, il a exercé successivement la fonction de directeur des programmes de France Bleu Valence pour au final retrouver PARIS en 2007 et Rire & Chansons en qualité de directeur des programmes jusqu’en 2011. Aussi quand notre rédaction souligne son incroyable parcours et son goût pour le changement, Alain Quarré évoque plutôt un changement dans la continuité, et, considère qu’il faut sans cesse innover et surprendre comme le font très bien les radios de service public.

Il précise : « Aujourd’hui les radios de contenu voient leur audience progresser alors que les radios purement musicales ont du mal à se renouveler. Je considère que la radio a un bel avenir si elle réfléchit à des rapprochements entre médias en passant notamment par les podcasts ».

Son crédo : plus on multiplie les ressources plus on optimise.

Aujourd’hui Alain Quarré travaille sur des missions transmédia… En route pour de nouvelles aventures !

Pin It on Pinterest

Share This