Le député Anthony Cellier prend la présidence du Conseil Supérieur de l’Energie

par | 9:55 , Jan 12, 2021

Sur proposition de Barbara Pompili, Ministre de la Transition Écologique, Anthony Cellier a été nommé le 18 décembre 2020 Président du Conseil Supérieur de l’Énergie. Il succède à Roland Courteau, ancien sénateur de l’Aude.

Qu’est-ce que le Conseil Supérieur de l’Energie ?
Le Conseil Supérieur de l’Énergie (CSE) est un organe consultatif français créé en novembre 2002 par le ministère chargé de l’énergie.
Concrètement, le Conseil Supérieur de l’Énergie a vocation à conseiller le Ministre chargé de l’énergie sur la politique énergétique nationale.
Il est consulté une à deux fois par mois sur l’ensemble des actes réglementaires de l’État (Décret, arrêté…) relatifs à la politique énergétique ainsi que sur les décisions tarifaires concernant les marchés de l’électricité et du gaz.
Ce conseil est tourné vers l’avenir et prépare au maximum ce que sera notre monde de demain. Où et comment trouverons-nous les énergies nécessaires, nous chauffer, nous déplacer tout en protégeant l’environnement dans lequel nous vivons.

Comment et par qui est-il composé ?
Le Conseil Supérieur de l’Énergie réunit des représentants regroupés en 7 collèges : des parlementaires, le Conseil d’État, les représentants des Ministères, les représentants des collectivités territoriales, les représentants des consommateurs d’énergie ainsi que des associations agréées pour la protection de l’environnement, les représentants des entreprises des secteurs électrique, gazier, pétrolier, des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique et enfin, les représentants du personnel des industries électrique et gazière.
Le Conseil Supérieur de l’Énergie peut, à la demande du Ministre chargé de l’énergie, émettre des avis sur des thématiques directement ou indirectement liées à l’énergie.
Cette nomination du Député de la 3ème circonscription Gardoise à la Présidence du Conseil Supérieur de l’Énergie vient tout naturellement concrétiser son engagement depuis de nombreuses années sur les thèmes liés aux enjeux énergétiques de la France.
En effet dès son élection, Anthony Cellier s’est investi dans la problématique de la transition écologique et énergétique, au niveau national, en portant, en tant que rapporteur la loi Énergie-Climat qui prévoit notamment la fermeture des dernières centrales à charbon et une diversification du mix électrique à l’horizon 2035. Plus localement, sur le territoire du Gard Rhodanien et de la Vallée du Rhône, il a été à l’initiative de plusieurs dispositifs nationaux tels que le « Contrat de Transition Ecologique (CTE) », « Territoires d’industrie » et en soutenant des associations telle que la « Cleantech Vallée », opérateur du CTE.
Anthony Cellier affirme avec fierté que notre territoire du Gard Rhodanien (et plus largement celui de la vallée du Rhône) concentre la diversité et le potentiel industriel de la France dans les domaines de l’énergie : de la filière nucléaire aux barrages hydroélectriques en passant par les éoliennes, des centrales de productions photovoltaïques à la recherche et l’expérimentation sur les réseaux électriques intelligents, de l’efficacité énergétique à la mobilité propre.
Le deuxième pôle industriel de la Région Occitanie, peut s’enorgueillir d’avoir un écosystème d’entreprises d’excellence dans le secteur de l’énergie nucléaire qui gravitent autour des sites du CEA de Marcoule, Orano-Melox et Tricastin.

« Nous avons ici les savoir-faire et les compétences encore faut-il le faire-savoir c’est ce à quoi nous devons tous nous
employer ».


Cette nomination permettra à Anthony Cellier de suivre les engagements de la France pris notamment dans le cadre du paquet européen Énergie-Climat et des enjeux programmatiques de transition énergétique, de neutralité carbone.

« C’est un honneur de prendre la Présidence du Conseil Supérieur de l’Énergie car ce conseil est une pierre angulaire pour accélérer les défis liés à la transition énergétique, la décarbonation de nos énergies et la fin de notre dépendance aux énergies fossiles ».

Un véritable enjeu stratégique et national que notre député souhaite relever avec dynamisme !

Photo © Droits réservés

Pin It on Pinterest

Share This