Le Garn / Codolet : des chevaux pour profiter d’un terrain clôturé

par | 8:23 , Avr 20, 2021

Cyclife, filiale d’EDF et Equi-Libre signent une convention d’écôpaturage

S’il est bien une convention signée entre l’association Equi-Libre du Garn et Cyclife de Codolet qui réjouit les chevaux c’est bien celle-ci. Equi-Libre est une association fondée en 2000 par Anne Batailler du Garn, une association qui vient en aide aux chevaux en difficulté, soit abandonnés, soit en retraite, soit encore maltraités.
Anne Batailler se démène à chaque fois pour « sortir » ces animaux et pour qu’ils retrouvent une vie tranquille, mais également une vie en accord avec la nature.
Cyclife est une entreprise filiale d’EDF qui œuvre, à Codolet, pour le traitement de déchets radioactifs et le démantèlement des installations nucléaires. Ensemble ils ont signés une convention qui permet à des chevaux de s’ébrouer, vivre, profiter de leur vie dans un espace protégé clôturé, de 7 hectares situé le long de la D 138, et ce, à titre gracieux.
Ainsi les véhicules qui longent cette parcelle pourront observer ces chevaux paissant tranquillement et défrichant un terrain. Une excellente initiative. Pleine de sens et d’humanité. Un travail où le cœur et le bon sens se retrouvent mêlés.
Ce partenariat permet à ces chevaux de vivre pleinement leur fin de vie. Mais des chevaux paissant, l’association Equi-Libre en a dans des villages tels Le Garn, Saint-Christol de Rodières, Saint-Paulet de Caisson ou bien Issirac, à l’instigation de propriétaires privés. Anne Batailler est satisfaite de cette convention qui permet de se rassurer sur l’avenir de quelques chevaux. Mais Equi-Libre ce sont également des ovins, caprins, un lama ou encore des cochons. Eric Villatel, le Directeur Général de Cyclife France est également conquis, cela donne une occupation « à des terrains qui attendent, éventuellement, des projets qui ont besoin de temps pour aboutir, et, en attendant un projet industriel il est agréable de voir ces chevaux profiter de cet espace ».

La Mairie de Codolet et son maire Sébastien Bayart sont également de la partie « je me félicite de cette initiative même si les terrains industriels sont des enjeux importants et participent à l’essor économique de notre territoire. Indispensables pour tisser des réseaux et créer un tissu professionnel créateur d’emplois. »

Pin It on Pinterest

Share This