LEGISLATIVES: Sabine Oromi candidate pour la NUPES à Bagnols

par | 8:22 , Juin 7, 2022

Sabine Oromi, enseignante de 53 ans et militante née à Bagnols-sur-Cèze, se lance dans la course au siège de députée sur la 3e circonscription du Gard sous l’étendard de la NUPES. Cette mère de famille, forme un binôme 100 % communiste aux côtés d’Elian Cellier son suppléant figure communiste bien connue dans la commune gardoise. Également enseignant, Elian Cellier explique qu’il y a une dynamique autour de cette union et que beaucoup de gens qui ne savaient pas pour qui voter, n’ont plus de doutes quand au bulletin qu’ils glisseront dans l’urne le 12 juin prochain.

Alors que certains se posaient la question sur la raison qui a poussé Elian Cellier à n’être que suppléant et pas candidat numéro 1 lors de cette élection, cela s’explique tout simplement par le respect de la parité nationale des candidats NUPES.

Sabine Oromi explique que si elle n’est pas élue, elle aura bien évidemment de la peine car ses propositions ne pourront pas être mises en œuvre mais qu’elle poursuivra son travail de militante de terrain quoi qu’il arrive.

Les élections sont un moyen de faire avancer les choses selon le duo de candidats.

Le programme de Sabine Oromi et Elian Cellier:

Le thème le plus important est le pouvoir d’achat avec la question des retraites et des salaires qui concerne directement la vie quotidienne. Le pouvoir d’achat est également lié à la question de l’énergie.

On défend la retraite à 60 ans, le blocage des prix des produits de première nécessité, la hausse du SMIC permettant un réel gain de pouvoir d’achat pour les français.

Il est important qu’il y ait une majorité de gauche et le Premier Ministre sera celui capable de rassembler.

Il faudra également apaiser le débat sur le nucléaire selon Sabine Oromi, et permettre aux salariés d’être plus écoutés. Pour cela il faut se réunir autour d’une table et en discuter. Il ne faut pas quitter le nucléaire, maintenant, tout de suite.

Enfin l’énergie doit revenir dans le giron public. On doit renforcer la recherche sur le traitement des déchets.

Pin It on Pinterest

Share This