Les grands travaux de restauration du lit de la Tave sont lancés !

par | 4:05 , 18 Nov, 2021

Pour l’occasion, le président de l’agglomération du Gard rhodanien Jean-Christian Rey, le président d’AB Cèze Benoît Trichot, le maire de Saint-Pons-la-Calm Jean Roche, des élus du village de Tresques, des représentants des entreprises, ainsi que des membres du personnel d’AB Cèze étaient présents pour assister aux premiers coups de pelles.

L’entreprise de travaux forestiers Donnadieu vient de commencer les travaux de libération d’emprise (abattage, broyage, dessouchage) des abords de la Tave ce lundi 8 novembre. Les entreprises locales Roumeas et Geco Ingénierie prendront la suite pour le démontage des enrochements, le terrassement des digues, et les travaux de diversification des écoulements au sein du lit mineur de la Tave.
En effet, depuis plus de 50 ans le cours d’eau qui prend sa source à Fontarèches pour se jeter dans la Cèze a été lourdement aménagé : recalibrage, curage, endiguements, enrochement.

Ces modifications ont entraîné des impacts majeurs sur l’homogénéisation et un surdimensionnement du lit.

Une augmentation de la rapidité des écoulements et de l’intensité des pics de crues en aval, pour les crues courantes et enfin une dégradation de la qualité des milieux aquatiques.
C’est le syndicat AB Cèze qui est à l’initiative de ce projet. Grâce à ses études menées sur 5000 m2 en amont de Tresques, le syndicat a ciblé 800 m2 à réaliser en priorité. Pour débuter les travaux, AB CÈZE a dû se porter acquéreur et échanger des parcelles grâce aux financements de l’agglomération du Gard rhodanien à hauteur de 110 000E. Le coût de la restauration de ces 800 m2 de lit de la Tave s’élève à 242 000E financé en partie grâce à la taxe GEMAPI (connue sous le nom de taxe inondation, 8E par habitant dans notre agglo).

Dans le détail : 70% est financé par l’Agence de l’eau, 20% par AB Cèze et 10% par la région.
Les travaux s’achèveront en avril 2022.

Pin It on Pinterest

Share This