Mission interministérielle sur les incendies de forêts : L’association des Communes et Collectivités forestières du Gard a présenté ses positions et points de vue.

par | 9:15 , 25 Oct, 2022

Les élus sont en pleine responsabilité sur cette thématique. Ils prennent leur part et mènent de nombreuses actions. Par contre, ils ne peuvent pas tout faire et ne veulent pas qu’il leur soit imposé un modèle national alors que le modèle méditerranéen a fait ses preuves depuis de nombreuse années !

C’est la position défendue lors de l’audition, une mission portée conjointement par le ministère de l’Agriculture et le ministère de l’Environnement est en cours sur les incendies de forêt et leurs évolutions. Plusieurs départements
de France sont audités.
Cédric CLEMENTE, Président de l’association des Communes et Collectivités forestières du Gard, Maire de Lirac et Président du SIVU DFCI de Yeuseraie, a été audité avec ses autres collègues des associations de maires.

Il a pu exprimer les attentes des élus qui sont en pleine responsabilité sur ce sujet : besoin de travailler à l’échelle locale, simplifier la règlementation, besoin de soutien financier de la part de l’Etat et du Conseil régional Occitanie, sensibilisation dès le plus jeune âge sur le risque incendie (dès l’école primaire avec le programme « Dans 1000 communes, la forêt fait école »), renforcer les APFM (Auxiliaires de Protection de la Forêt Méditerranéenne) et les positionner sous la coupe de la Préfecture.
Beaucoup de sujets évoqués, complétés par Joël ROUDIL pour l’Association des Maires et Présidents
d’EPCI du Gard, Sylvain ANDRE de l’Association des Maires Ruraux du Gard, Alain VIALA du Syndicat
des garrigues de la région de Nîmes.

Ensemble, les élus ont émis de grandes réserves sur la création de Comités Communaux Feux de Forêts. Cela serait une nouvelle charge financière et technique en plus d’une nouvelle responsabilité des Maires. Les communes n’ont pas les moyens de tout assumer toutes seules et cela ajouterait des responsabilités supplémentaires aux maires ! De plus, leur rôle est essentiellement de la surveillance, qui est déjà bien réalisé par la population. Pour preuve, les vigies sont progressivement désarmées.

Enfin, ils ont souligné que les élus sont garants de l’intérêt général. Il sont pleinement légitimes pour réfléchir aux solutions de demain et les mettre en œuvre sur les territoires avec la Préfecture du Gard et le SDIS. Les échanges et le partage des retours d’expériences sont essentiels pour avancer ensemble.
Le modèle d’organisation et de défense de l’Arc méditerranéen a fait ses preuves et a montré son efficacité cet été encore (plus de 35 000 départs de feux, pour peu de gros feux, même si c’est encore trop) Il n’est pas question de venir imposer d’autres modèles où les élus ne seraient pas au centre de la dynamique.
L’inspecteur du Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux a été très attentif au retour d’expérience des élus de terrain.

Crédit photo DFCI

Pin It on Pinterest

Share This