Pont-Saint-Esprit : L’escalier Saint-Pierre un belvédère sur le Rhône

par | 8:04 , Juin 15, 2021

La rénovation de l’escalier Saint-Pierre, rendue inévitable, a démarré depuis quelques mois. Des dégradations trop importantes risquaient d’impacter la solidité et la sécurité. L’installation des échafaudages et des protections a demandé du temps sachant que ces montages sont situés sur une rue passante et empruntée par nombre de véhicules. Une fois les vérifications des structures, l’entreprise SELE et Jacquet, en charge de cette rénovation de l’ouvrage du 19e siècle « qui a subi de nombreux problèmes tels l’humidité, des accidents dues à la dernière guerre, un entretien aléatoire etc… » précise le maître d’ouvrage du chantier Mickaël Chaix. Un programme de chantier s’est donc invité dans cette réfection obligatoire et la première phase va se terminer. Le remplacement de pierres abimées est important. Ce sont environ 200 mètres cubes de pierres, au total, qui seront nécessaires.

Ces pierres sont taillées en ateliers puis acheminées sur le chantier et mises en œuvre.


Ce chantier qui ne fait que commencer durera environ deux ans et devrait coûter à peu près 3 millions d’euros, subventionné à hauteur de 80% par le Loto du Patrimoine de Stéphane Bern, Axa France et le Crédit Agricole du Languedoc. A ce sujet, Claire Lapeyronie, Maire de la ville, explique : « c’est bien sûr un problème de sécurité, mais également un problème d’attractivité, cet escalier domine le Rhône et est un atout majeur pour notre politique touristique indispensable à notre économie et image.»

Un peu d’histoire
La ville de Pont-Saint-Esprit, située à la confluence de l’Ardèche et du Rhône, abrite un escalier monumental reliant le centre-ville ancien aux quais du Rhône. La ville fut longtemps un passage obligé entre le Languedoc et la Provence. C’est autour du rocher Saint-Pierre que naissait un village monastique, que se développait un port qui permettait l’échange de marchandises. Puis la construction d’un escalier monumental de 75 m de long sur 10 m de hauteur répondait à un enjeu économique et permettait l’accès au port fluvial.

Une restauration devenue urgente
Le mauvais état de l’escalier a mené à la chute de plusieurs pierres ces dernières années. La commune a donc condamné son accès. Des travaux en 3 étapes sont donc prévus de l’automne 2019 à juin 2022.  Ils constitueront principalement en une restauration à l’identique de l’édifice. Une fois achevée, cette restauration permettra de retrouver une circulation fluide entre le quartier des quais du Rhône et le centre ancien ».

Pin It on Pinterest

Share This