Première partie de saison prometteuse pour le HBGR !

par | 9:54 , Jan 25, 2022

Le HBGR, club de handball de la ville de Bagnols-sur-Cèze s’apprête à reprendre le championnat et ainsi entamer la deuxième partie de saison. Nous avons dressé le bilan de cette première demi-saison avec le président du club Patrice Attard. L’occasion de revenir sur le bon début de saison du club, mais aussi de définir les objectifs pour la fin de saison ainsi que certains autres plus lointains.

TV SUD : Patrice Attard bonjour, quel bilan dressez-vous du début de saison du HBGR ? 
Patrice Attard : Sur cette première partie de saison, nous sommes dans l’objectif fixé. On pointe à la cinquième place du classement avec 23 points à mi-parcours. L’équipe est dans les temps de passage. On a eu un renouvellement important en début de saison et il a fallu que tout le monde trouve ses marques. C’est encore une année de transition avec le Covid-19 et certains joueurs n’avaient pas joué depuis presque un an et demi. Il était donc nécessaire de retrouver le rythme de la compétition.

TV SUD : Quel est l’impact du Covid sur le championnat et la vie du club ? 
Patrice Attard : La première partie de saison s’est bien passée. Mais, depuis janvier, les conditions deviennent plus compliquées. On fait face à des reports de matchs et on a eu des cas positifs dans l’effectif.
Depuis la reprise nos joueurs ont l’obligation d’être vaccinés. Il a fallu expliquer la démarche mais tout le monde a compris l’intérêt de cette obligation vaccinale.

Du côté des tribunes et des supporters, les mesures sanitaires et le port du masque freinent forcément un peu l’envie des spectateurs de revenir à la salle. Mais on a vu contre Montpellier, lors du dernier match de l’année, qu’il y avait quand même une ambiance totale et une communion entre le public et les joueurs.

Dans cette période difficile et malgré le contexte tout le monde a pu prendre du plaisir et c’est le plus important.
Le sport dans ces moments compliqués permet de se retrouver et de partager des moments de bonheur.

TV SUD : Quels sont les objectifs pour la suite de la saison ? 
Patrice Attard : On a pas mal de blessés notamment notre capitaine Dorian Tourraton qui n’a plus joué en championnat depuis la victoire contre Lyon Caluire (30-23) et pour qui on peut considérer que la saison est terminée puisqu’il ne reprendra pas avant le mois d’avril.
Antoine Aniol notre arrière gauche s’est fait une rupture des ligaments croisés ; sa saison est également terminée.

Pour finir, on a également Johann Marcus qui a quitté le club.

On reprend avec un effectif diminué par rapport au début de saison, l’objectif sera donc de prendre du plaisir et continuer à performer malgré les absences. Ces départs vont également permettre aux jeunes d’avoir plus de temps de jeu et ce sera l’occasion pour eux de se montrer.

TV SUD : Des recrues sont-elles prévues pour ce mercato ?
Patrice Attard : On cherche une recrue pour pallier ces absences. De préférence un gros défenseur qui puisse aussi attaquer si besoin mais on n’a pas encore trouvé. Quoi qu’il arrive il faudra faire avec (ou sans).

TV SUD : Vous allez recevoir 3 fois consécutives lors des 3 prochaines journées en quoi cela est-ce important pour reprendre la compétition.
Patrice Attard : C’est un avantage de jouer aux Eyrieux, notre salle fétiche. Il y a une ambiance particulière le public joue un rôle important pour soutenir les garçons.
Ces trois rencontres doivent nous permettre de lancer la seconde partie de saison de la meilleure des manières et envisager des victoires. Et ainsi rester parmi les 5/6 premiers au classement jusqu’à la fin de la saison.

TV SUD : Quels sont les objectifs sur le moyen et long terme ?
Patrice Attard : On espère tous pouvoir disputer la saison prochaine dans de meilleures condition sanitaires.
Le handball à Bagnols est bien implanté. On se pose la question de passer un cap dans les années à venir… On en saura plus bientôt.


TV SUD : Comment s’est passée la cohabitation avec le centre de vaccination en début de saison ?
Patrice Attard : En août on s’est adapté pour inverser des rencontres pour laisser la salle au centre de vaccination c’est la moindre des chose. Ça permet aujourd’hui de recevoir 3 fois d’affilé, ce qui était un inconvénient en août devient un avantage et un plaisir maintenant.

La notion de plaisir doit être importante et le sport permet de fédérer dans ces moments compliqués. Et de partager des bons moments. Je lance un appel aux supporters pour qu’ils se réunissent aux Eyrieux même si les conditions ne sont pas idéales.

Propos recueillis par Rémi Fagnon

Pin It on Pinterest

Share This