Quand les acteurs économiques du Gard rhodanien se mobilisent pour le projet d’EPR2 à Tricastin

par | 3:13 , Mar 10, 2021

Vendredi 26 février, les membres de l’association « LE COLLECTIF » (regroupement des entités économiques du Gard rhodanien) ont donné une conférence de presse sous la présidence de Patrick SCORSONE à la Maison de l’entreprise, autour d’un sujet de haute importance, à savoir la possible implantation par EDF de réacteurs nouvelle génération EPR2 à Tricastin.
Patrick SCORSONE a expliqué que dans le cadre de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), EDF propose la construction de nouveaux réacteurs nucléaires EPR2 en concordance avec la loi climat-énergie. EDF construira par paire des réacteurs nouvelle génération qui garderont le même niveau de sûreté, de puissance et performances environnementales. Trois paires de réacteurs pourraient ainsi être construites, dans l’hexagone dont une en Région Auvergne Rhône-Alpes. Restent deux choix possibles : l’Ain, ou bien le sud de la Drôme, plus précisément à Tricastin.
C’est évidemment la deuxième option qui suscite le plus vif intérêt de la part des différents acteurs économiques du territoire. C’est du moins ce qui est ressorti de la réunion du 26 février dernier, au cours de laquelle les présidents des différentes associations d’entreprises et commerçants du Gard rhodanien se sont prononcés unanimement en faveur de la construction d’ EPR2 à Tricastin : à 10 km du Gard.

« LE COLLECTIF » compte promouvoir le territoire et faire entendre sa position :
Thierry VEZINET a expliqué comment depuis de nombreuses années le territoire avait su se structurer et développer plusieurs formations liées aux besoins de la filière.
Michel VALENTIN a insisté sur la montée en compétences du Gard rhodanien notamment pour ce qui concerne l’innovation, la robotique ou encore l’intelligence artificielle. Quant à Didier GIFFARD président de Cyclium, association des entreprises du nucléaire du Gard rhodanien, il a insisté sur leur capacité à travailler sur des grands projets, expliquant que certaines entreprises avaient déjà des succursales dans la Drôme et travaillaient avec le site du Tricastin.

On notera que pour obtenir l’implantation d’EPR2, « LE COLLECTIF » fait front commun avec l’association « Atout Tricastin », son homologue côté drômois.

Philippe BROCHE vice-président Gard entreprise, délégué à la CCI Gard précise : 
« LE COLLECTIF est convaincu que l’implantation d’un EPR2 à Tricastin est un moteur de développement économique pour notre territoire, et pour nos entreprises. De fait il sera aussi porteur d’emplois. Par ailleurs, ce projet est en accord avec le schéma de cohérence territoriale du Gard rhodanien (SCOT) qui fixe les orientations stratégiques et qui prévoit une augmentation de la population de 1,1 % sur 10 ans. L’arrivée d’une population nouvelle tendrait à enrayer la baisse démographique qui semble s’amorcer sur Bagnols, témoins les chiffres du dernier recensement.
A ce titre « LE COLLECTIF » souhaite le soutien des collectivités, et l’Implication des acteurs consulaires CCI, CMA. Ensemble, nous devons nous tenir prêts pour accompagner ce projet essentiel pour l’avenir de notre territoire ».

LE COLLECTIF / Fédération des associations d’entreprises du Gard Rhodanien
• Patrick Scorsone, président de l’association « le  collectif »
• Thierry Vézinet, président de l’association d’entreprises de la zone de l’Ardoise Port l’Ardoise.
• Michel Valentin, secrétaire général de l’association « le collectif »
• Didier Giffard, président de l’association des entreprises du nucléaire du Gard rhodanien, Cyclium
• Vincent Champetier, président du groupement d’entreprises du service, du bâtiment et de l’industrie du Gard rhodanien Grisbi,
• Laurent Salmeron, président de Technoparc
• Philippe Broche Vice-Président Gard Entreprise et Président de la Délégation CCI Bagnols
• Evelyne Harel, présidente de l’association des entrepreneurs solos du Gard rhodanien, les Soliste’s,

Pin It on Pinterest

Share This