Saint-Nazaire : des projets concrétisés en 2022

par | 10:06 , 25 Jan, 2022

Gérald Missour, le maire du village, dans son deuxième mandat entend bien accélérer les projets et s’attaquer à des transformations qui devraient bénéficier rapidement à la commune. Parlons déjà des «ombrières» photovoltaïques qui doivent être installées sur un parking face à l’école et un peu plus loin sur un autre terrain qui deviendra un parking de 78 places, un parking que tous souhaitent tant dans ce «village-rue» il n’est pas aisé de se garer. Ce parking devrait être utilisé par les habitants qui n’en ont pas, mais également par celles et ceux qui viendront sur la future place publique que le maire entend bien réaliser.
Ces ombrières d’une surface de 2500 m2 produiront 700 mWh/an une puissance équivalant à un peu plus de 160 foyers.

Cette électricité revendue permettra de consolider les finances.

Un autre projet de panneaux photovoltaïques est sur les rails : un parc solaire de 6 ha sur l’ancien terrain de Cross. Le permis est déjà déposé et Gérald Missour espère que la validation ne tardera pas. La production d’électricité devrait être l’équivalant de 2000 foyers.

Mais d’autres projets très avancés tels que la deuxième phase du changement de l’éclairage public sont également en cours : ce changement sera synonyme d’économies grâce à la technologie LED. Néanmoins deux autres phases seront nécessaires pour compléter l’ensemble des 260 éclairages municipaux. Pour réaliser ces changements cela coûte à chaque phase la somme de 18.000E à charge de la commune avec une aide à hauteur de 70% par le SMEG (Syndicat Mixte d’électricité du Gard). Ces installations permettront de mieux consommer, notamment avec une baisse de 70% de l’intensité électrique la nuit entre 23h et 6h du matin.

En prévision également la vidéo surveillance dont le coût devrait avoisiner les 100 000E, à l’étude. Ce projet a subi du retard mais reste d’actualité «trop d’incivilités, trop de dépôts sauvages ce n’est pas acceptable pour la population» précise Gérald Missour.
Un vrai problème que l’on rencontre malheureusement dans la plupart des villages.

D’autres projets seront finalisés, des subventions sont attendues, permettant par exemple de démolir l’ancienne école pour aménager une place publique indispensable qui pourrait devenir un espace apprécié des habitants.
Mais ce n’est pas terminé ! L’église qui date du 12ème siècle sera restaurée, en 2022. Les enduits ne tiennent plus devenant ainsi dangereux. Cette restauration permettra aussi de refaire l’électricité et d’installer un chauffage électrique pour un coût de 80 000E, une somme certes importante mais qui doit être en partie prise en charge par le diocèse.

Pin It on Pinterest

Share This