A la UneActualitésCultureVillageVilles GR

INÉDIT : on a interviewé Papet J de MASSILIA SOUND SYSTEM !

Les Estivales du Gub'”, à Saint-Laurent-de-Carnols est l’un des événements phares de l’été sur le territoire. Cette année, pour sa cinquième édition, le festival accueille Massilia Sound System le samedi 27 juillet prochain. Le groupe marseillais, qui porte haut ses engagements au rythme du reggae, fête ses 40 ans de carrière et pour l’occasion, Papet J, l’un des membres du groupe, nous a accordé une interview exclusive.

Pour être parfaitement dans l’ambiance, comme un dimanche aux Goudes, n’oubliez pas de lire les réponses de Papet J avec l’accent marseillais.

Papet J : rires. Nous sommes contemporains ! Ce qui pourrait être plus surprenant, c’est de voir de plus en plus des enfants de 10 ans qui viennent avec les parents ou avec les grands-parents et qui connaissent les chansons ! Et à la fois, c’est pas vraiment surprenant parce que c’était un peu notre ambition de départ : parler à toutes les générations et rester intéressants à travers le temps.

Papet J : au milieu des années 80, Marseille était peu attractive, il y avait peu d’animations, de volonté politique et culturelle… tous les artistes allaient se produire ailleurs. Et je pense que pour toute une génération, il en résultait un grand ennui. Et il se trouve qu’une bande de copines et de copains qui aimaient le reggae ont décidé de créer une petite association, Massilia dub, qui proposait aux fans de reggae de se retrouver autour d’une sono pour faire s’amuser et être ensemble. Moi, j’ai rencontré cette équipe de fous furieux fin 1984… et petit à petit, en intégrant le collectif, le virus du micro m’a pris. On était quatre au début puis le groupe a évolué d’un truc un peu informel, jusqu’à écrire une autre chanson, puis deux etc et enfin devenir un groupe “professionnel”.

Papet J : déjà, faut en avoir envie ! Prendre plaisir à être ensemble, à chanter des chansons qu’on écrit, qu’on aime et qui plaisent toujours. On parlait de renouvellement de générations justement, tant que tu prends du plaisir à jouer, qu’il y a du monde et que ces gens-là ont l’air heureux, y a pas de raison de s’arrêter. Ca nous donne raison de continuer ! Rires. Un travailleur, s’il a un boulot sympa, il peut passer 40 ans comme ça, sans s’en rendre compte.

Papet J : je ressens déjà de l’appétit pour les bons produits de la ferme, à manger avant ou après le concert ! Rires. C’est cool, on n’a pas tous les jours l’occasion de pouvoir jouer dans un endroit à dimension humaine… c’est plus personnel. Mettre lo oai, c’est un peu notre vocation, c’est quelque chose de positif, je crois que ça va dans le bon sens. C’est aussi dire aux gens : prenez la parole, positivement et avec un esprit de partage.

Papet J : ce disque anniversaire vient conclure un travail qui s’est fait sur trois ans, sous la direction de Moussu T et la houlette experte de DJ Kayalik. Anniversari retrace notre histoire, celle du début, avec des chansons peu connues et qui ont pour nous un sens.

À ses débuts Massilia Sound System est un collectif, changeant au gré des interventions, regroupé autour de Prince Tatou (alias Moussu T) qui en est le concepteur et, tout à la fois, sélecta (celui qui choisit les disques), chanteur et sonorisateur. Le dimanche 20 mai 1984 a lieu la première apparition publique de Massilia Sound System au Cours Julien à Marseille. Le sound system sera arrêté par la police, appelée pour tapage… Un bon départ ?! Il faut croire que oui, car s’en suivra quarante ans d’activités ininterrompues, aux quatre coins de la France et du monde. Quarante ans jalonnés par dix-sept albums (albums studio, enregistrements live, DVD), un film (réalisé par Christian Philibert en 2016), un livre (écrit par Camille Martel, réédité en 2021 aux Editions Le Mot et Le Reste) et une multitude de concerts…
Combatifs et souriants, engagés et déconneurs, c’est bien eux. On n’a pas souvent l’occasion de croiser des groupes comme Massilia Sound System, qui savent autant parler à l’intelligence que parler au cœur, convoquer l’imaginaire qui unit et le réel qui soude, faire danser les pieds et inviter les mains à fabriquer.

En 2022 et 2023, Manivette Records leur propose de réenregistrer vingt de leurs plus grands classiques, choisis dans toute l’étendue de leur carrière. Ces vingt chansons ainsi que leurs versions instrumentales sont disponibles sous la forme de deux coffrets de vinyles 45 tours parus sur le label ciotaden. En 2024, ce sont dix de ces titres qui constituent un album anniversaire : en vinyle, en CD digipack ou en K7 audio, célébrant quarante ans d’une aventure musicale hors du commun. Comme il n’y a pas d’anniversaire sans cadeau, le disque est accompagné d’un bonus de quatre titres originaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page