Bagnols/Cèze : la ville va investir 7,4 millions d’euros en 2022 !

Bagnols/Cèze : la ville va investir 7,4 millions d’euros en 2022 !

La ville va investir 7,4 millions d’euros en 2022 !

Lors d’un point presse consacré à la présentation du budget 2022 qui sera voté ce soir à 18h à la Maison de l’Entreprise, le maire Jean-Yves Chapelet a d’abord rappelé que depuis 2018 la ville était sur « un budget stable ». L’endettement moyen par habitant se situe aux alentours de 1300 euros par habitant plaçant Bagnols dans la moyenne des villes de cette taille. La capacité de désendettement est elle inférieure à 7 ans,  alors qu’elle est en moyenne de 10 années sur le plan national. 
« Les ambitions du budget 2022, c’est avant tout que l’on garde notre santé financière » a rappelé le maire. Il a ensuite confirmé que l’objectif était que l’autofinancement « reste à 3 millions d’euros ». 
Au niveau du budget de fonctionnement Jean-Yves Chapelet a fixé deux priorités. La première, la propreté de la cité, 200 000 euros du budget de fonctionnement seront réorientés qui permettront d’augmenter le nettoyage des rues, le ramassage des déchets et dépôts sauvages puis le détagage. La deuxième priorité sera la tranquillité publique 150 000 euros seront réorientés dans le budget de fonctionnement « consacrés principalement à de la ressource humaine » explique le maire. Des postes vont être créés : quatre médiateurs, un directeur de la tranquillité publique, deux policiers municipaux et deux opérateurs au centre de supervision urbain supplémentaires. 
Concernant les impôts (foncier bâti et non bâti),  le maire affirme qu’il n’y aura « aucune hausse des taux en 2022 et ce jusqu’à la fin du mandat ».
Au cours de l’année 2022, 7,4 millions d’euros seront engagés afin de financer les principaux projets qui sont prévus dans le plan pluriannuel des investissements 2022/2026. Cela représente 32,40 millions d’euros sur la période. Ajouté à cela le maire explique avoir « multiplié par 10 les dotations et subventions à l’investissement » depuis 2 ans qui permettent de venir aider la commune dans ses projets. « La Pyramide c’est un taux de subventionnement de 70%, nos partenaires sont là, on y va pas seul » confirme le maire.
Les autres investissements concerneront les travaux de mise en conformité des écoles, la transformation et la valorisation de la ville (éclairage publique, mobilité douce, projets urbains, espaces verts…). Les Grands projets urbains, culturels et patrimoniaux (amélioration de l’habitat, Pyramide, études de faisabilité de la passerelle du Pont de Cèze…) et enfin la modernisation des équipements municipaux (accessibilité, restauration patrimoine, décarbonatation du parc automobile…).

Le budget primitif 2022 sera soumis au vote des élus ce soir à 18h à la maison de l’entreprise.

Le Pin : Un petit village qui agit en faveur de la biodiversité

Le Pin : Un petit village qui agit en faveur de la biodiversité

Avec ses 500 habitants, Le Pin est l’une des plus petites communes de notre agglomération.
Découvrez l’interview de Patrick Palisse, maire passionné, qui nous explique comment un petit village comme Le Pin se démarque avec ses grandes actions pour l’environnement.

Au détour de la Rue la Carrièrette (plus petite rue de Le Pin), notre promenade du village s’amorce…
Et lorsque nous parlons de «grandes actions», nous pesons nos mots ! En effet, le programme du Conseil Municipal de Le Pin agit en faveur de l’environnement, avec ses économies d’énergies, ventes de produits bio, circuits courts alimentaires et initiatives bienveillantes pour la biodiversité.

D’abord, la mairie a offert, en début d’année 2021, deux poules par foyers. « En mangeant presque tout et surtout ce que nous ne mangeons pas, une poule consomme jusqu’à 150 kg de déchets organiques par an. Ainsi, avec deux poules dans son jardin, une famille peut réduire d’un tiers, le volume de ses déchets », explique Patrick Palisse. Au total, 120 poules ont été données sur 180 foyers. La commune a même organisé un concours « Heureux avec mes poules ». Globalement, c’est une opération qui fait le bonheur des villageois, mais aussi de la terre !

Dans l’objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2050 (Cf article TV SUD n°268), Le Pin s’inscrit aussi dans une démarche de sobriété énergétique, en coupant l’éclairage public.

En plus de diviser par trois la facture d’électricité, cette initiative a engendré de nombreux effets positifs.

Parmi eux, « Le Pin a été labellisé en 2016 Villes et villages étoilés, par l’ANPCEN (Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturne) », expose fièrement Patrick Palisse.

« Une épicerie multiservice a également vu le jour depuis août 2021. L’Épicerie du Château est aujourd’hui un service à la population mais aussi un projet contribuant à la transition énergétique ».
Le circuit court est favorisé (viande directe de chez son producteur, fruits et légumes venant de 3 ou 4 km, etc.)

Enfin, Le Pin a signé une convention avec la Fédération des Chasseurs du Gard. Cette dernière a financé la plantation d’arbres dits « écologiques » et organisé des conférences au sein de l’école primaire de la commune. Les actions en faveur de la biodiversité se poursuivent avec la réintroduction progressive du lapin de Garenne sur le territoire de Le Pin. En effet des garennes, lieux boisés où ces lapins vivent à l’état sauvage, ont été construites. « Des lapins étant dans ces garennes, leur chasse est interdite pendant au moins trois ans », détaille Patrick Palisse.

Bagnols poursuit sa mutation numérique !

Bagnols poursuit sa mutation numérique !

Le dernier panneau d’affichage à LED vient d’être installé Place du Château. Il vient rejoindre une flotte de 5 autres panneaux installés en centre ville et 40 sucettes publicitaires également mises en place il y a un peu plus d’un an au cœur de Bagnols et en périphérie.
La Ville a signé un contrat de partenariat de 12 ans avec la société Vedio spécialisée dans la communication numérique. Grâce à cette collaboration la Ville bénéficie des 6 panneaux à LED pour communiquer sur l’actualité de la cité qui sont également mis à disposition gratuitement aux associations pour donner de la visibilité à leurs événements.
«De plus, cela ne coûte rien à la ville» nous explique Maxime Couston, adjoint au maire.

En effet l’entreprise rentabilise son investissement grâce à la vente de publicité.

« Nous souhaitons supprimer l’affichage sauvage » nous confirme Maxime Couston, adjoint au maire.

Delphine Dumont, une artiste laudunoise qui crée des rêves pour enfants

Delphine Dumont, une artiste laudunoise qui crée des rêves pour enfants

Si la légèreté d’une plume se mélange à l’effervescence d’un confetti, on obtient Plumes et Confettis. C’est un peu pareil lorsque l’on mélange la douceur et l’imaginaire de Delphine Dumont. Créatrice de rêves pour enfants, Delphine est la gardienne des clés d’un monde qu’elle fait découvrir aux petits curieux ; celui de Plumes et Confettis.
« Petits curieux », car ce sont bien les enfants que Delphine fait rêver. Passionnée de dessin depuis toujours, Delphine Dumont quitte son poste de commerciale pour se consacrer pleinement à ses crayons. Et c’est en juin 2018 que Plumes et Confettis nait.
« Je me souviens de mon papa qui me racontait des histoires », confie-t-elle. « Petite, je lisais les Histoires de Caroline. J’étais aussi curieuse de lire des histoires avec des personnages espiègles. Aujourd’hui, je suis maman et je m’inspire de ce que regarde ma fille. »

Un univers peuplé de personnages sortis tout droit de l’imagination de Delphine. Parmi eux, on trouve Marquise la licorne, Réglisse le matou ou même Berlingot le zèbre, …et bien d’autres encore. De drôles de petites bêtes que l’on retrouve au travers des livres qu’écrit et illustre Delphine. Ses livres sont classés par catégories. D’abord pour cuisiner (des recettes gourmandes salées et sucrées réparties en 2 volumes et un autre inédit sur la cuisine sans gluten), pour rêver (des histoires à raconter), pour jouer (jeux et coloriages) et pour comprendre (expliquer la mort aux enfants, illustré par Delphine et écrit par sa sœur, Julia).

Sa principale source d’inspiration, sa jolie Juliette avec qui elle partage ses histoires.

Durant le premier confinement, mère et fille ont même écrit un livre ensemble.
Depuis 2020, Delphine intervient également dans les écoles maternelles et primaires. Le but, réaliser un livre (dont la thématique est d’abord validée par la maîtresse) dans lequel chaque enfant peut dessiner sa propre page. « Quand le livre est réalisé (au bout d’un mois environ), chaque enfant obtient un exemplaire. Ils sont très fiers », évoque Delphine Dumont.

L’un des autres supers pouvoirs de notre créatrice de rêves d’enfants, c’est de nous faire voyager, au travers de ses fresques. En effet, vous avez peut-être eu le plaisir de contempler la vitrine du Super U de Laudun en décembre dernier. Un bonheur pour les commerçants mais aussi les passants qui ont pu retrouver leur âme d’enfant eux aussi. Prochaine étape, la vitrine de la pharmacie de Laudun, toute fleurie …

En clair vous l’avez compris, Delphine Dumont est à découvrir de toute urgence. Prenez le temps de vous promener au travers de son site internet…et de faire aussi la rencontre de Miss Popotame, héroïne « différente » de son prochain livre, coréalisé avec l’écrivain Alain Surget.

Infos pratiques
Retrouvez le travail de Delphine sur ses réseaux sociaux :
Facebook : Plumes et confettis – Instagram : plumesetconfettis – Likedin : Delphine Audinet Dumont
Pour découvrir ses personnages et acheter ses livres, rendez-vous sur : plumesetconfettis.fr

Le footballeur professionnel Bagnolais Florian Taulemesse se livre

Le footballeur professionnel Bagnolais Florian Taulemesse se livre

TV SUD : Bonjour Florian peux-tu te présenter ?
Florian Taulemesse : Bonjour, je m’appelle Florian Taulemesse, j’aurai 36 ans le 31 janvier. Je suis né à Bagnols-sur-Cèze et suis joueur pro à Salamina en deuxième division chypriote

TV SUD : Dans quel club as-tu été formé ?
Florian Taulemesse : J’ai été formé à l’UCBJ à Bagnols. J’ai ensuite rejoint Alès et l’OAC à l’âge de 13 ans. Après Alès, j’ai signé la MJC d’Avignon toujours chez les jeunes. J’ai quitté la région à mes 19 ans pour m’engager avec le Gazélec d’Ajaccio à 19 ans. J’ai passé deux ans à Mulhouse en CFA (actuelle National 2) et enfin en National du côté de Gueugnon. Après cette période en France, j’ai passé quatre ans en Espagne et j’ai joué jusqu’en deuxième division. Puis en Belgique à Eupen avec, à la clé, une deuxième place en 1B Pro League (deuxième division belge).

Cette deuxième place nous a permis de monter en Jupiler Pro League. Après quatre saisons en Belgique, c’est avec Larnaka que je vais disputer la phase de groupe d’Europa League et remporter la coupe de Chypre (2018).
Cette saison, Achna a mal débuté en championnat et j’ai préféré signer à Salamina qui joue la montée en première division avec beaucoup de joueurs qui ont déjà de l’expérience en première division que ce soit à Chypre ou dans les pays de l’Est tels que la Pologne et la Russie.

TV SUD : Pourquoi avoir signé à Chypre ?
Florian Taulemesse : Je ne jouais pas trop en première division belge, le coach ne me faisait pas confiance. J’ai eu l’opportunité de venir à Larnaka qui jouait le titre avec l’objectif d’être champion dans un club qui me faisait confiance. C’était la possibilité la plus facile.

TV SUD : Comment s’est passé ton transfert de Larnaka vers Achna ?
Florian Taulemesse : J’ai signé fin juin à Achna car le coach était un ancien coéquipier et ami à moi. J’ai signé pour l’aider et construire quelque chose de bien.
Le groupe n’a pas adhéré à son plan de jeu.
10 matchs, 2 points ce n’était pas dans ma vision des choses avec des joueurs qui n’ont pas la mentalité de gagnants. Que tu perdes en entrainement ou en match c’est pareil pour certains.

TV SUD : Quels sont tes objectifs pour cette nouvelle aventure dans ton 3e club chypriote ?
Florian Taulemesse : C’est un club qui a passé un moment en première division et qui a de bonnes infrastructures, pour certaines, meilleures que certains clubs de D1. L’objectif cette saison, c’est de remporter le titre en D2 et donc d’obtenir la montée.
Ça change par rapport à Achna.

TV SUD : As-tu toujours des contacts à Bagnols et viens-tu de temps en temps dans le Gard ?
FloFlorian Taulemesse : J’essaie de venir 2 fois par an mais ce n’est pas toujours facile avec le championnat. On a eu 5 jours de vacances. Ma femme est espagnole donc on essaie de rentrer en décembre et en juin.

TV SUD : Comment est la vie là-bas par rapport à la France ?
Florian Taulemesse : Ce n’est pas comparable, il fait toujours beau (environ 13 degrés) même en hiver. Les gens sont très croyants orthodoxe et très respectueux tu peux laisser tes clés sur ta voiture personne ne te la prendra
Concernant le métier de footballeur, les déplacements sont courts. Le déplacement le plus long dure 1h20 en bus. On a l’avantage de rentrer à la maison le soir après le match.

TV SUD : Quelle ambiance y-a-t-il dans les stades ?
Florian Taulemesse : Chypre est connu pour sa chaude ambiance dans les stades avec les Ultras. Depuis quelques années il y a la Fan Cards qui a été mise en place pour contrôler les identités des Ultras. L’affluence a baissé par rapport à avant car ces Ultras sont mécontants et ne viennent plus au stade.

Propos recueillis par Rémi Fagnon

L’Interview Fauteuil : une nouveauté signée TV SUD Magazine !

L’Interview Fauteuil : une nouveauté signée TV SUD Magazine !

Vous le savez, l’actualité positive c’est notre spécialité.

Et cette année 2022 est placée sous le signe de la nouveauté.
C’est pourquoi nous vous présentons notre toute dernière création : l’Interview Fauteuil.

Régulièrement sur nos réseaux sociaux, des chefs d’entreprises, artistes, personnalités politiques, artisans ou encore commerçants locaux viendront se confier au micro de notre magazine. Confortablement installés dans notre superbe fauteuil aux couleurs de notre magazine, nos invités devront répondre à des questions simples et efficaces .
Des questions qui vont permettront de vous tenir à jour des actualités locales dans notre Agglo, ou même de découvrir des jeunes artistes locaux !

Bien entendu, l’Interview Fauteuil est un supplément de nos vidéos régulières qui mettent en avant nos commerçants, artisans, personnalités et sites locaux.
Comptez-sur nous pour continuer à vous proposer le meilleur de l’actualité locale.

Retrouvez les Interview Fauteuil de nos invités sur nos réseaux sociaux :

Pin It on Pinterest