Grand jeu concours TV Sud Magazine spécial été !

Grand jeu concours TV Sud Magazine spécial été !

☀ Notre grand jeu concours de l’été continue ☀

On lit TV SUD Magazine partout ! Et surtout en vacances ! 🌴🏔🏕

👉 Pour participer, aimez la page TV SUD Magazine, faites nous rêver et partagez vos plus beaux clichés de vacances avec l’un de nos magazines (TV Sud magazine ou le Mag’Vac) ! Vous devez ensuite envoyer votre photo, avec votre prénom + le lieu de vos vacances par :

Mail : com.tvsud@gmail.com 

Whatsapp : 06 28 61 85 12

Ou sur Messenger sur notre page Facebook TV SUD Magazine Gard rhodanien 

Les 10 photos qui obtiendront le plus de j’aime 👍 permettront à leurs auteurs de gagner :

1er lot = un repas pour 2 personnes chez l’un de nos restaurateurs partenaires.
2eme = 2 entrées à l’Inscape Game Kavkop à Pont-Saint-Esprit
3ème = 2 entrées chez Accroche Aventure
4ème = 2 places pour le Festif Motors
5ème = 2 places pour visiter l’Aven d’Orgnac
6ème = 2 places pour visiter l’Aven d’Orgnac
7ème = 2 places pour visiter l’Aven d’Orgnac
8ème = 2 places pour visiter l’Aven d’Orgnac
9ème = 2 places pour visiter l’Aven d’Orgnac
10 ème = 3 bouteilles de vin


🍀 En cas d’égalité, un tirage au sort aura lieu🍀

(Suivez bien toutes nos activités sur notre Facebook et notre Instagram) 😉

Bonne chance à tous ! Passez un bel été avec TV SUD Magazine
 ☀

Le café-théâtre itinérant baisse le rideau

Le café-théâtre itinérant baisse le rideau

En raison d’un problème technique émanant du prestataire, la Ville de Bagnols-sur-Cèze vient d’annoncer l’annulation de l’ensemble des représentations du café-théâtre itinérant « Le Vagabond ».

Par conséquent, les spectacles des 5, 6, 7, 12, 13,14 19, 20 et 21 août sont annulés.

Des mesures de restrictions très sévères sur les usages de l’eau sont prises sur une grande partie du département

Des mesures de restrictions très sévères sur les usages de l’eau sont prises sur une grande partie du département

La préfète du Gard a consulté le comité de suivi de la sécheresse le 2 août 2022 pour faire un point sur la situation hydrologique du département.

Après des mois de mai et juin dépassant ou approchant des records de température et affichant de forts déficits de précipitation, le mois de juillet se classe au 1er rang des mois les plus secs depuis 1959. Dans ces conditions, les tensions observées ces dernières semaines sur les ressources en eau se sont encore aggravées et s’étendent désormais sur la quasi-totalité du département. La situation est maintenant critique sur les bassins versants du Vidourle, de la Cèze, des Gardons et de l’Hérault dans le département du Gard.

Le soutien d’étiage du barrage de Sénéchas, en amont de la Cèze, non rempli en totalité au printemps, a été ajusté pour assurer au mieux les besoins exprimés par les différents usagers de l’eau, mais pourrait s’arrêter avant la fin de l’été.

Les conditions climatiques annoncées pour les prochains jours par Météo-France ne sont pas de nature à attendre un allègement des tensions observées.

La préfète du Gard a donc décidé de :

  • Classer les zones Gardons amont et Gardons aval, Cèze amont et Hérault gardois en crise,
  • Maintenir les zones Vidourle et Cèze aval en crise,
  • Maintenir la zone Ardèche gardoise en alerte renforcée ;
  • Maintenir la zone Dourbie-Trévezel en alerte ;
  • Maintenir la zone Vistrenque-Costières et Vistre en alerte;
  • Maintien la zone Rhône et Camargue gardoise en vigilance ;

Sur les communes en situation de vigilance : il est demandé à chacun d’adopter un comportement écoresponsable, en utilisant l’eau de manière mesurée.

Sur les communes en situation d’alerte : le remplissage des piscines privées, le lavage des voitures et le fonctionnement des fontaines en circuit ouvert sont interdits. De plus, des restrictions d’horaires pour l’arrosage sont mises en place. Sont interdits l’irrigation agricole et des jardins potagers entre 10h00 et 18h00 (sauf pour les modes d’irrigation économes en eau type goutte-à-goutte). Pour l’arrosage domestique (pelouses, jardins d’agrément), des terrains de golf et des espaces sportifs (stades), l’interdiction s’étend entre 8h00 et 20h00.

Sur les communes en situation d’alerte renforcée : les interdictions supplémentaires concernent l’arrosage des espaces sportifs ainsi que celui des pelouses et espaces verts privés et publics. L’irrigation agricole et l’arrosage des jardins potagers sont interdits entre 8h00 et 20h00 (sauf pour les modes d’irrigation économes en eau), et une nuit sur deux si l’eau est prélevée dans un cours d’eau ou dans sa nappe d’accompagnement.

Sur les communes en situation de crise, seuls sont autorisés l’abreuvement des animaux et les usages prioritaires de l’eau, concourant à l’alimentation en eau potable des populations, à la survie des espèces aquatiques, à la sécurité civile, et à la salubrité publique. Sur ces secteurs, des dérogations très limitées sont possibles après instruction conjointe de la Chambre d’agriculture et de la DDTM, pour des cultures à forte valeur ajoutée ou à forte sensibilité pouvant entraîner des pertes de fonds.

Des arrêtés de restriction d’usage de l’eau plus contraignants peuvent être pris par les maires concernés si la situation sur leur territoire le nécessite.La rédaction de ces actes est vivement recommandée sur les communes où des inquiétudes sont émises sur la continuité de la distribution en eau potable au cours de l’été.

Des contrôles dans 15 communes, sur 350 parcelles agricoles, sur 574 parcelles de particuliers et sur 6 terrains de sports ont permis de vérifier l’application des mesures et de rappeler les consignes d’usage parcimonieux de l’eau en cette période de crise. D’autres opérations de contrôle seront reconduites.

Le FC Bagnols-Pont s’incline pour son premier match de préparation

Le FC Bagnols-Pont s’incline pour son premier match de préparation

Ce mardi 2 juillet, les joueurs du FC Bagnols-Pont disputaient leur première rencontre de préparation après trois semaines de travail intensif orchestrées par le nouvel entraîneur Rachid Qichou. Pour l’occasion ce sont les héraultais de Castelnau-Crès qui sont venus se frotter aux bagnolais sur la pelouse synthétique du stade Léo Lagrange.

En première période, les bagnolais se sont montrés solides dans l’ensemble des compartiments de jeu. En défense, c’est Amine Chamakh qui a été particulièrement remarqué sur le côté gauche de la défense.

Jordan Founier pensait ouvrir le score sur penalty mais deux joueurs bagnolais étant rentrés dans la surface de réparation, Lloyd Rosso l’arbitre de la rencontre a justement signifié qu’il fallait le retirer. Sur sa deuxième tentative Jordan Fournier trouve le poteau.

Walid Sebaikhi va louper de peu le cadre sur coup-franc

En deuxième mi-temps, Rachid Qichou a décidé de faire tourner l’équipe pour donner du temps de jeu à chaque joueur notamment dans les buts où Amin El Ayadi a cédé sa place à Jamal Aaboul puis à Adam Guettoucha qui ont disputé une vingtaine de minutes chacun.

Au milieu de terrain, c’est la recrue Léo Morel qui a inscrit le seul but bagnolais sur un ballon repoussé par le portier héraultais, il reprend le ballon de volée depuis l’extérieur de la surface de réparation et trouve la lucarne.

Cependant, les bagnolais vont se faire prendre par deux fois en contre et concéder une première défaite avec des signes encourageants.

Prochain match ce vendredi face à Béziers à 19h30 au Stade Léo Lagrange.

Vénéjan : deuxième festival musique du monde ce soir.

Vénéjan : deuxième festival musique du monde ce soir.

Ce soir, la mairie organise son deuxième festival musique du monde sur l’esplanade du moulin concert de musique irlandaise avec le groupe The Green Duck : 

« The Green Duck Des canards ? Oui ! Des canards ! Mais pas des canards de basse-cour, ni des canards qu’on engraisse. Des canards SAUVAGES… Libres comme l’air de vadrouiller où bon leur semble, et de laisser des plumes partout où ça chante. C’est en 2014 que Lionel et Grégoire, compères de longue date, décident de bricoler un projet qui trotte depuis perpète : l’Irlande et sa musique. Populaire, alcoolisée, festive et délurée, voilà une mare faite pour eux. Rapidement, grâce à la magie de l’internet (et du gars qui connait un gars qui connait un canard), le Green Duck passe à trois, à quatre, à cinq et même à six, car plus on est de fous… Bref ! Des routes se croisent et se décroisent, et le Green Duck trace sa voie. De pubs en festivals, de théâtres en bourgades, de lieux étranges en insolites, les concerts se suivent et les coin coin retentissent aux quatre coins de France. Et comme la vie est bien faite, ou tout du moins ainsi faite, c’est en 2017 qu’Antoine, pro-bassiste et contrebassiste s’en vient barboter joyeusement parmi les anatidés. Après plus de 500 concerts, 2 EP, 1 Album, et moult aventures, ce trio de canards à géométrie variable n’en a pas fini… »

FormationLionel Fouchet : guitare, chant, percussions, mandolineGrégoire Butaeye : violon, chantAntoine Rognon : contrebasse, chant.

A 21 h dans la chapelle Saint Jean-Baptiste Doce de Coco avec sa musique brésilienne :

« La colline de la Croix-Rousse, à Lyon, et les colinas de Rio de Janeiro se sont pourtant bel et bien rencontrées pour donner naissance à ce groupe  Doce de Coco ! Féru d’ambiances intimistes permettant à toutes et à tous de découvrir ou d’approfondir le style choro, le  groupe invite à un voyage musical entre Brésil et Europe qui donne envie de danser dans la douceur d’une ambiance généreuse et gaie, portée par la virtuosité et la complicité de ces trois musiciens. C’est aussi avec toute la liberté et l’ouverture de leurs parcours respectifs qu’ils vont créer le métissage des styles (classique, jazz, chanson française, musique du monde mais aussi samba, bossa nova et forró). Ainsi, ils interprètent autant des grands compositeurs brésiliens comme Pixinguinha, Jacob do Bandolim ou Paulinho da Viola, que des français comme Nino Ferrer et Georges Moustaki, pour n’en citer que quelques-uns, afin de mieux servir et enrichir leur mixité culturelle franco-brésilienne. Une rencontre inspirante qui vous restera dans le corps et la tête pour quelques temps. 

Formation : Cendrine Joffrin : violon et chant Cesar Allan : guitare et chantTiago Allan : percussions et guitare Etienne Chabert : guitare / violon / mandoline.
A 22 h 30 le groupe de Salsa Baquico à la scène du vieux village.
Un répertoire de musique cubaine (salsa, timba, chacha, bolero…et plus encore) 8 musiciens sur scène dont 2 chanteuses, 3 cuivres, 1 percu (timbal, conga), pianiste, bass. « Une simple rencontre d’atelier a donné naissance à notre groupe de musique cubaine, pour un répertoire de morceaux standards et de compositions de Ramon Recio, bassiste et chef d’orchestre, accompagné d’une formation complète et complice. Nous nous produisons beaucoup dans la région du Gard, de la petite Camargue aux Cévennes. C’est une musique festive mais exigeante. La salsa on l’a dans la peau, dans les doigts, dans la voix !On lui donne couleur et chaleur et elle s’en va faire vibrer et danser le public. Forcément on dépoussière, mais cette énergie est au service de l’émotion et de cette chaleur si particulière à la musique latine. Allumons la « chispa », pour un voyage musical et dansant. »

Les foods trucks Mistral gagnant et Las Patatas Bravas assureront la restauration et l’association Tennis club de Vénéjan tiendra la buvette.

Pin It on Pinterest