LEGISLATIVES : Suivez le second tour en direct

LEGISLATIVES : Suivez le second tour en direct

18h Fermeture des bureaux de vote avec une participation en légère baisse par rapport au premier tour.

12h30 Pascale Bordes a également voté dans la matinée.

12h30 Anthony Cellier a voté en famille

10h00 Jean Yves Chapelet a voté

Jean Yves Chapelet votant au bureau 6 DR

8h00 Les bureaux de vote ont ouvert pour ce second tour qui oppose Anthony Cellier à Pascale Bordes sur la 3e. Et Pierre Meurin à Arnaud Bord sur la 4e sur la circo.

LEGISLATIVES: 4e Circonscription: Tout savoir sur les deux candidats

LEGISLATIVES: 4e Circonscription: Tout savoir sur les deux candidats

Nous y sommes, dans un peu plus de 48 heures, nous saurons qui est le ou la député(e) de la quatrième circonscription du Gard. De Pont-Saint-Esprit à Alès en passant par Lussan, Barjac ou encore Saint-Chaptes, ce sont les habitants de 50 communes gardoises qui sont appelés à choisir entre Arnaud Bord (26.58%), le candidat socialiste de la NUPES arrivé en seconde position et Pierre Meurin (30.56%), candidat investi par le Rassemblement National.

Durant la campagne du premier tour, TV Sud vous avait proposé un tour d’horizon des candidats avec une présentation plus personnelle de ces derniers. Pour ce second tour, TV Sud s’est intéressé au programme des deux finalistes autour de dix thèmes importants pour la vie des gardois. Retrouvez les réponses d’Arnaud Bord.

Pierre Meurin n’ayant pas été en mesure de nous communiquer son programme à temps nous vous diffuserons seulement sa profession de fois.

Le Programme d’Arnaud Bord

Pouvoir d’achat:

Blocage des prix des produits de première nécessité.
Le pouvoir d’achat est la première priorité des Français. Nous sommes ceux qui ont le plus de réponses à apporter pour leur augmenter. Nous bloquerons les prix de première nécessité, garantirons la gratuité des premières quantités d’énergie indispensables à une vie digne et nous referons l’isolation d’au moins 700 000 logements, ce qui, pour les ménages concernés, se verra sur la facture !
Nous porterons immédiatement le SMIC mensuel à 1 500 euros, en accompagnant les TPE/PME. Nous revaloriserons le traitement des fonctionnaires de 10% et dégèlerons le point d’indice pour le pouvoir d’achat des fonctionnaires.
Nous augmenterons les aides au logement et nous indexerons le montant des retraites sur les salaires.
Pour les Français, c’est clair, les fins de mois seront moins difficiles avec la NUPES !

Écologie:


Face à l’urgence climatique, les belles paroles ne suffisent plus. Il faut agir rapidement et en mettant les moyens. Pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de 65%, nous lancerons un plan massif de 200 milliards d’euros sur cinq ans pour investir, développer l’emploi et la formation, et rétablir des pôles publics dans l’énergie, les transports et la santé, gérés démocratiquement, afin de réindustrialiser le pays par des plans de filières au service de la
bifurcation écologique.

Nous inscrirons dans la Constitution une « règle verte, qui impose de ne pas prendre plus à la nature que ce qu’elle peut reconstituer ». Nous baisserons la TVA sur les transports en commun et supprimerons les lignes aériennes quand l’alternative en train est inférieure à trois heures.

Nous augmenterons les moyens humains et financiers de l’Office national des forêts et stopperons sa privatisation pour lui permettre d’assurer ses missions y compris d’accueil du public

Sécurité:


Chacun a droit à la tranquillité publique et à la sécurité. L’insécurité et les incivilités touchent d’abord les plus fragiles. Il faut agir ! Pour ce faire, nous rétablirons la police de proximité et nous renforcerons sensiblement ses moyens humains et matériels.

Il faudra en effet améliorer les conditions de travail des policiers et des gendarmes, notamment les locaux et équipements, l’accompagnement psychologique et administratif. Sur les événements et dans les manifestations, nous changerons la stratégie de maintien de l’ordre qui a montré ses limites.
Je veux aussi être le député qui se bat pour la justice de proximité, notamment en maintenant notre tribunal d’Alès, que je connais bien après mes années d’engagement syndical aux prud’hommes.

Energie


Nous planifierons le passage à 100% d’énergies renouvelables. Il nous faudra sortir des énergies carbonées en arrêtant les subventions aux énergies fossiles, y compris à l’étranger. Nous refuserons la libéralisation du marché de l’électricité et du gaz et stopperons la privatisation des barrages hydroélectriques, en préservant le caractère national du réseau de
distribution d’électricité.

Nous créerons un pôle public de l’énergie incluant EDF et Engie renationalisés ainsi que des coopératives locales. Les intérêts stratégiques et de gain de pouvoir d’achat pour les Français sont trop grands pour être confiés au seul marché !


Services publics

Nous garantirons l’accès à tous les services publics essentiels (école, gare, hôpital, bureau de poste…) et à des équipements sportifs et culturels à moins de quinze à trente minutes (en voiture ou en transports collectifs) de tout lieu d’habitation.

Nous planifierons l’installation de commerces de proximité avec les communes, notamment en soutenant financièrement l’installation de commerces de première nécessité et d’artisans et nous soutiendrons le tissu
associatif local en maintenant les subventions, en généralisant les conventions pluriannuelles et en sortant de la logique des appels à projets.


Education:


L’éducation est un enjeu essentiel pour lequel il faut tout donner, à rebours des dernières années.

Nous abolirons les réformes Blanquer et nous assurerons la gratuité réelle de l’éducation publique, y compris le transport et les activités périscolaires, en fournissant gratuitement aux élèves les manuels scolaires et en allant vers la gratuité des cantines scolaires en lien avec les collectivités locales.

Nous réduirons partout les effectifs par classe pour faire mieux que la moyenne européenne et permettrons la scolarisation dès 2 ans pour les parents qui le souhaitent . Il faudra aussi revaloriser les personnels de l’Éducation nationale, notamment leur salaire, et renforcer les moyens .

Enfin, nous supprimerons la sélection à l’université aggravée par Parcoursup et revaloriserons le baccalauréat.

Ruralité:


Continuer à bien-vivre dans la ruralité est un enjeu essentiel sur notre circonscription. Nous proposons d’organiser des états généraux des espaces ruraux pour construire une véritable égalité territoriale notamment dans les services public.

Nous actionnerons tous les leviers pour combattre les déserts médicaux (création de centres de santé pluridisciplinaires publics et embauche de médecins salariés, augmentation des moyens des facultés de médecine pour permettre une véritable suppression du numerus clausus, mobilisation de la médecine libérale et hospitalière, coopératives médicales, conventionnement sélectif, obligation temporaire d’installation, etc.).

Nous créerons 300 000 emplois agricoles pour instaurer une agriculture relocalisée, diversifiée et écologique.


La santé:


La crise sanitaire nous a montré l’urgence de reconstruire le service public hospitalier qui est en
réelle souffrance, comme je l’ai vu sur notre territoire à Alès ou Pont-Saint-Esprit. Nous
rouvrirons des services d’urgences, des maternités et des EHPAD publics assurant un service
de santé public de proximité à moins de trente minutes de chaque Français et nous sortirons
enfin du tout T2A (tarification à l’activité) et de la politique du chiffre qui met les établissements
hospitaliers en situation de conflits d’intérêt avec la Sécurité sociale. Nous engagerons des
professionnels du soin et du médico-social (médecins, infirmiers, aides-soignants et personnels
administratifs), revaloriserons les métiers et les revenus et augmenterons les capacités
d’accueil des établissements de santé publics, notamment les hôpitaux. Nous lutterons pour
une meilleure prise en charge des cancers, qui permet d’éviter qu’ils ne s’aggravent et pouvoir
mieux les combattre et nous mettrons fin à l’épidémie de VIH en France en 2030 par un grand
plan national de dépistage et de traitement. Enfin, nous ferons de la santé mentale une grande
cause du quinquennat.


Le handicap et les personnes âgée


Nous assurerons l’autonomie financière des personnes en situation de handicap, en revalorisant l’AAH (Allocation aux adultes handicapés) au niveau du SMIC et en la rendant indépendante des revenus du conjoint, mesure que refuse toujours LREM.

Il nous faudra aussi pérenniser le financement de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap et multiplier les cursus complets (de la maternelle au lycée) bilingues français/langue des signes française (LSF) pour permettre un réel accès au savoir et à la formation pour les enfants sourds et malentendants.


Sur le volet du vieillissement, qui est un défi humain trop important pour le laisser à la seule gestion scandaleuse des grands groupes privés, nous construirons un service public de la dépendance, pour aider les seniors à rester à domicile et nous développerons un réseau public de maisons de retraite aux tarifs harmonisés et accessibles. Nous créerons ainsi 10 000 places par an en EHPAD publics pendant cinq ans, en veillant à former, qualifier et recruter en nombre
suffisant le personnel nécessaire.

Evidemment, nous revaloriser les métiers et revenus de l’ensemble des professionnels du grand âge à domicile comme en institution en refondant les grilles de rémunération et de qualifications.

Nous instaurerons la retraite à 60 ans, car partir tôt après une vie de travail est important pour bien vieillir.


Le Pour ou contre de TV Sud:

Les réponses d’Arnaud Bord:
Le nucléaire : pour mais avec une sortie à terme ; en attendant l’intégrer pleinement dans le
mix énergétique
L’ouverture du débat sur la fin de vie : pour
Les voitures électriques : pour
Le RIC : pour
La proportionnelle : pour

La profession de foi de Pierre Meurin:

LEGISLATIVES : Suivez le second tour en direct

DIRECT: Législatives suivez ce 1er tour en direct

Le dépouillement est en cours, la participation à Bagnols sur Cèze est de 42.7%

Gael Girard candidat dans la 4e Circonscription à également voté

11h30 Le député sortant Anthony Cellier a voté au bureau numéro 11 à 11h30

Sur la 4e Circonscription c’est Arnaud Bord candidat NUPES qui vient de voter

10h30 Jean Yves Chapelet vient également de voter.

10h30 Christophe Prevost a voté

10h00 Elian Cellier le suppléant de Sabine Oromi a voté

9h00 À bagnols, la participation est de 5%

9h00 Jérôme Garcia, candidat Force Ouvrière sur la 4e Circonscription vient de voter

8h00 Les bureaux de vote ont ouvert et le seront jusqu à 18h

LEGISLATIVES: Valérie Martre candidate sur la 4e

LEGISLATIVES: Valérie Martre candidate sur la 4e

Ca y est, à une semaine du premier tour de ces élections législatives. TV Sud vous propose le portrait de la dernière candidate Valérie Martre.

Agée de 58 ans, cette cheffe d’entreprise se lance dans la course à la députation aux côtés de son suppléant Cyril Tondut.

Valérie Martre est également la maman d’une jeune fille de 19 ans, étudiante en licence de biologie. Originaire d’Alès, elle réside désormais à Saint-Christol-les-Alès commune où elle est adjointe au maire Jean-Charles Bénézet.

Fille d’André Martre, célèbre producteur d’oliviers, confie que la défense du territoire gardois lui tient à cœur.

Elle se qualifie de femme de terrain et de caractère et souhaite le prouver par son investissement.

Candidate investie par Les Républicains et UDI, elle défend dans son programme :

-la suppression des marges obligatoires des supermarchés
– la suppression de la perte de point sur le permis pour les excès de vitesse inférieurs à 5km/h
-l’établissement d’un budget dédié à l’entretien des routes

Son suppléant Cyril Tondut est un père de famille de 52 ans, le cévenol est un entrepreneur issu d’une famille de commerçants en combustibles. Il est élu à Saint-Privat-des-Vieux.


LEGISLATIVES: Gael Girard, candidat Divers Droite sur la 4e

LEGISLATIVES: Gael Girard, candidat Divers Droite sur la 4e

Gael Girard, 37 ans et originaire de Saint-Hilaire-de-Brethmas, se présente aux élections législatives sur la 4e circonscription dont fait partie la commune cévenol de Saint-Hilaire. Ce père de famille est également salarié dans l’industrie aéronautique, entrepreneur puis fondateur du Groupe Girard, il possède une importante expérience sur le terrain et est très investi dans le monde associatif.

Son programme, qu’il a élaboré depuis quatre ans, il le qualifie de « programme le plus complet et le plus solide du paysage politique. »

Gael Girard souhaite rassembler les français et écouter leurs propositions afin d’améliorer leur quotidien grâce à des lois qui se voudront « simples et efficaces ».

Ce candidat Divers Droite se veut au service des territoires pour lutter contre les déserts médicaux, en faveur du retour de la gestion des régies de l’eau directement par les communes ou encore la reconnaissance du vote blanc.

« Nous souhaitons dégonfler intelligemment l’action publique dans une logique girondine. Nous plaçons l’humain avant tout, car la parole est aux citoyens », redonner de « l’oxygène » aux acteurs économiques locaux (artisans, TPE, PME) conclue le candidat.

Pin It on Pinterest