Extrêmes violences à Bagnols : Le maire réagit et s’adresse au ministre de l’Intérieur

par | 11:28 , 18 Oct, 2022

Jean-Yves Chapelet, maire de la Ville a réagi aux événements survenus la semaine dernière à Bagnols-sur-Cèze. Vendredi soir dernier, des coups de feu ont retenti, des balles ont été tirées, blessant grièvement un jeune, dont le pronostic vital n’est à ce jour, plus engagé.

S’il n’y a pas comme il le dit de « solution miracle », Jean-Yves Chapelet est bien décidé à ne « pas lâcher ». « Depuis deux mandats, la tranquillité et la santé publique sont des sujets que nous prenons à bras le corps. Je suis un maire en espérance. Nous avons remporté une victoire il n’y a pas très longtemps. Suite à la mise en place contrat local de traitement de la délinquance (CLTD), nous avons réussi à démanteler le principal point de traffic situé au 14 avenue de la Mayre, 9 personnes ont été incarcérées », précise-t-il.

Deux nouveaux points de deal ont été identifiés

Il s’agit de la Citadelle et de la rue Garidel-Alegre. « Aujourd’hui, il y a une guerre de reprise du territoire. Alors oui, on a gagné une première bataille, mais maintenant que nous avons identifié ces deux nouveaux points de vente, il faut changer de technique. » Mobiliser un maximum de forces de l’ordre pour réagir le plus rapidement possible. Ce mardi matin, Jean-Yves Chapelet a adressé un courrier au ministre de l’Intérieur, Gérald Damanin. Dans celui-ci, le premier édile suggère au Ministre 2 propositions.

La première, procéder à une expérimentation sur le territoire en déployant les forces de l’ordre disponibles, afin d’intervenir plus rapidement.

La seconde, redoubler de surveillance avec la présence 24h/24h de contrôle pour dissuader les acheteurs et ralentir la vitesse du point de deal. Cette demande sera accompagnée par la volonté de la Ville de procéder à la vidéo-verbalisation.

« Nous avons conscience de la complexité et délicatesse du sujet », ajoute Christian Baume. Par ailleurs, l’adjoint délégué à la Sécurité et la Tranquillité Publique assure qu’un soutien psychologique pour les habitants des quartiers sera mis en place. « Nous sommes là », conclut-il.

Pin It on Pinterest

Share This