LAUDUN : Chez Émilie et Adrien, qualité, savoir-faire et convivialité sont les maîtres-mots

par | 8:00 , 3 Nov, 2022

Voici bientôt deux ans que la boucherie Chez Émilie et Adrien embaume le centre-ville.
Ayant ouvert les portes de leur boucherie au mois de février 2021, Émilie et Adrien régalent leurs clients et prônent fièrement les valeurs du savoir-faire artisanal et de la transmission.

Car Chez Émilie et Adrien, c’est avant tout une histoire familiale. Rencontre avec la famille Angelini.

D’origine lyonnaise et exerçant depuis dix ans le métier de boucher charcutier traiteur, Adrien Angelini a d’abord travaillé neuf ans en tant que directeur de magasin dans le Gard. A 27 ans, il se concentre désormais sur sa passion et obtient un CAP, puis un BAC professionnel Boucher. Par la suite, Adrien fait ses armes à la Ferme du Cantal de Nîmes. C’est après avoir travaillé au sein des Halles nîmoises, qu’il œuvre deux ans dans l’entreprise bagnolaise Miaille.

Sa femme, Émilie, est secrétaire médicale à l’Hôpital et a pris une année de disposition, afin de travailler aux côtés de son mari. Ensemble, ils vivent à Saint-Gervais.

C’est en 2020, qu’Adrien apprend que le fonds de commerce de l’ancienne boucherie de Laudun est à vendre. Il en parle à sa femme, ils visitent et là, c’est le coup de cœur. « Je n’avais pas beaucoup d’argent, mais j’y suis allé au culot ». C’est après un long démarchage qu’Adrien obtient l’accord d’une banque. « Ils m’ont fait confiance et aujourd’hui les affaires vont très bien ». Puis il faut dire qu’Émilie et Adrien ont travaillé d’arrache-pied. En effet, trois semaines de travaux intensifs ont été nécessaires au couple et à leur famille, pour remettre à neufs les 87m² de local. « Le père d’Émilie, Jean-Marie, Papa Girault comme nous l’appelons tous ici, nous a beaucoup aidés. Ses frères, Rémi et Nico aussi. C’est une rénovation de longue haleine, en famille et entre amis », insiste Adrien Angelini. Ses valeurs sont d’ailleurs très chères à ses yeux. « Tout cela, nous le faisons pour nos filles, Lia et Calie. Il y a ce côté transmission et valeurs familiales que je souhaite leur inculquer », souligne-t-il.
Ces deux dernières, âgées de 7 et 9 ans, apprécient travailler avec leurs parents à la Boucherie. « On est heureuses pour eux », confient-elles.

Une autre marque de fabrique de la boucherie, c’est la qualité. « Je travaille en étroite collaboration avec les éleveurs. Toutes nos viandes sont certifiées label rouge. Je mets un point d’honneur à proposer des produits de qualité à mes clients. Ils doivent s’y retrouver : être satisfaits de la boucherie, du prix et du goût », assure Adrien Angelini.

Chez Émilie et Adrien, vous ne trouverez que de la viande française, issue d’un élevage de proximité, dans le respect des bêtes.

La période des fêtes approche, régalez-vous et surprenez vos convives avec une magnifique pièce de viande maturée.

Chez Émilie et Adrien, il y a de tout et tout est délicieux. La Boucherie dispose même d’une cave de maturation. « C’est une armoire réfrigérée, uniquement utilisée pour garder une viande sous une température et un taux d’humidité régulés. Lorsque l’on fait maturer de la viande, on se concentre sur sa fermentation, c’est ce qui va lui amener une tendresse et une finesse incroyable », explique Adrien.

Le 16 novembre, de la viande d’Aubrac maturée 6 semaines sera à retrouver chez Émilie et Adrien. Primée et 3ème au concours, la bête est arrivée à la fin du mois d’octobre.

Coup d’œil sur les produits de Chez Émilie et Adrien :
Retrouvez un très large choix de viandes fermières. Des viandes bovines d’Aubrac label rouge, veau, agneau de Lozère IGP label rouge et porc d’Auvergne. Tout un rayon saucisserie (saucisses, boudins faits maison) est également à retrouver.
Côté traiteur : gardianne de taureau, lasagnes, tripes, moussaka, aubergines à la parmesane, gratin dauphinois, tomates farcies, et autres délices préparés maison.
Côté salades : museau, rouille du pêcheur, piémontaise…
Côté charcuterie : pâté de campagne, saucisson brioché, caillettes, choucroute et charcuterie sèche
Côté fromagerie : chèvre, St-Marcellin et plateaux complets pour vos raclettes

Tous les mercredis, le steak de bœuf est à 1€. Tous les samedis, la barquette poulet rôti et pommes de terre est à 8€. « Nous nous occupons également de vos événements, tels que mariages, anniversaires, baptêmes ou séminaires. Nous avons un contrat avec les pompiers de Bagnols-sur-Cèze et Roquemaure ; nous leurs préparons des plateaux repas pour le déjeuner du midi », précise Émilie.
Faire de bons (et délicieux) produits, c’est un travail… et un travail de groupe. Un très gros point fort de la boucherie, c’est la cohésion d’équipe. « Dans ma boucherie, je considère que nous sommes tous au même niveau, il n’y a pas quelqu’un qui est plus fort que l’autre. Nous nous entendons très bien, c’est ce qui fait notre force », confie Adrien Angelini. Ainsi, c’est tout naturellement que vous aurez l’occasion d’apercevoir, s’affairant dans la cuisine, Maureen, charcutière traiteur ; Lisa (alias Ninou) sœur d’Émilie et aide traiteur ; Gaëtan boucher, charcutier, traiteur et Alexis (alias Petitou), apprenti en BAC professionnel Boucher Charcutier.

Alors si nous vous avons donné l’eau à la bouche, visionnez notre reportage vidéo sur nos réseaux et venez vite vous régaler Chez Émilie et Adrien… si ce n’est pas déjà fait.

Pin It on Pinterest

Share This