Le « tour de la France » en 29 jours avec Stélian Chiaramonte

par | 11:19 , 23 Août, 2022

Après avoir pédalé 1 100 km, pourquoi ne pas en faire 2 500, puis 6 085 ? Tous ces chiffres donnent mal au crâne… Mais certainement pas de quoi affoler Stélian Chiaramonte, cycliste invétéré, qui s’est confié à notre magazine, à l’occasion de son incroyable tour de la France cet été.

Bagnolais d’origine, Stélian étudie et grandit à Bagnols jusqu’au lycée, où il décide de rejoindre Nîmes pour y suivre ses études. Après avoir obtenu un BTS électricité en alternance chez Bouygues et pour changer d’air, Stélian part à Grenoble, puis se retrouve tout près d’Albertville, en Savoie.

Du vélo, Stélian en fait depuis toujours. « Petit, j’en faisais comme tous les gamins, mais c’est au collège que j’ai eu le déclic et que j’ai commencé à faire du VTT », confie-t-il.
C’est en 2020, juste avant le premier confinement, que Stélian vend son vélo.

Seulement voilà. Le Covid étant passé par là, tous les vélos étaient en rupture de stock. « Finalement, c’est par le biais d’une connaissance que je me suis acheté un vélo de route, que je n’étais pas habitué à pratiquer. Et en août 2020, j’ai l’occasion de participer à une ultra de 1100 km…sans entraînement. » Sur 20 participants, le jeune homme fini 5ème.

Ça y est, Stélian était lancé. Ayant envie d’encore plus, il s’inscrit en décembre 2020 au race cross France de juillet 2021 qui relie Mandelieu-la-Napoule et le Touquet, pour relever le défi de 2 500km en 6 jours et demi. Une course contre lui-même, à laquelle il termine 9ème sur 100…bel exploit !
Mais, ça n’était toujours pas assez. « Après la course de 2 500km, j’étais épuisé », souffle-t-il. « J’avais cependant envie de faire quelque chose de plus gros, de repousser mes limites, tout en restant en France. Partir d’un point A, à un point A. »
Puis le retour à la vie normale, à sa « routine », le rattrape.

Le temps passe et nous voici en mai 2022. « J’avais en moi cette envie de partir, visiter et rouler », raconte Stélian. C’est alors que son tour de la France commença. L’idée principale était de pédaler en partant d’Albertville sans s’arrêter, jusqu’à épuisement et recharge des batteries. Alors, la fleur au fusil, Stélian était parti à bord de son vélo, chargé de 17 kilos.

Durant sa traversée de la France, Stélian n’aura connu que 9 jours sans pluie, de nombreuses nuits dehors, quelques nuits chez l’habitant, trois auberges et deux gîtes de randonneurs. Et que dire de ces nuits insolites qu’il a pu passer ! Entre un hall de banque, un abribus, tous les moyens étaient bons pour s’abriter du mauvais temps. Il aura parcouru pas moins de 209.8 km par jour à vélo et 7km à pied au total. Il a traversé 41 départements, le tout en seulement 29 jours. Il est parti du 23 mai au 21 juin. Une incroyable aventure humaine dont Stélian n’est pas ressorti indemne car, comme il le dit, « c’est horrible de retourner dans la vie de tous les jours. »
D’ailleurs, il songe à repartir prochainement…

Infos pratiques
Découvrez les vidéos de Stélian lors de son aventure sur son
Facebook Stélian Chiaramonte

Pin It on Pinterest

Share This