Saint-Alexandre : l’école est alimentée par l’énergie solaire

par | 7:43 , Sep 24, 2020

Une école qui accueille 130 élèves en 6 classes

De nombreux projets d’énergie photovoltaïque sont annoncés ici et là. De nombreuses discussions permettent d’avancer un peu plus vite qu’auparavant mais souvent on reste dans la théorie. Le village de Saint-Alexandre, 1200 habitants, son maire Jacques Bertolini et son adjoint Didier Massot ont passé le stade du projet pour qu’aujourd’hui une « ombrière » couverte de panneaux photovoltaïques, d’environ 600 m2 soit installée.
« Nous voulions produire de l’énergie verte et le coût de l’énergie du chauffage de l’école atteignant environ 20 000 euros par an, il fallait se résoudre à changer de politique. » Didier Massot étudie ce dossier avec professionnalisme et arrive à la conclusion que l’installation de cellules photovoltaïques est la meilleure réponse, tant pour le coût d’utilisation énergétique, que pour l’environnement. Ainsi est né un accord entre une filiale d’Engie et le Groupe Casino, Réservoir Sun, un accord bénéficiant aux deux parties.

Aujourd’hui cette ombrière installée derrière l’école va permettre de sérieuses économies et un plus grand confort : effectivement, qui dit chauffage clim réversible, dit également air refroidi et avec les chaleurs qui sont annoncées plus importantes chaque année, les élèves vont être particulièrement choyés et ne souffriront plus de chaleur extrême dans les salles de classes.
Aussi comme l’explique Didier Massot « de 20 000 euros par an de fioul nous allons faire des économies et un accord avec Réservoir Sun nous octroie après 20 ans d’exploitation, 20% de l’électricité produite. Avec ce système la commune n’avance pas un euro ! Nous avons même gagné une centrale de 20 kilowatts fixée sur le toit de l’école pour nous permettre une autonomie complète ».

La maîtrise de plan permet aujourd’hui d’entrevoir d’autres projets dont certains sont déjà bien avancés, comme par exemple couvrir avec des cellules photovoltaïque des sortes de hangars sur le stade pour abriter des manifestations et pourquoi pas réaliser les mêmes transformations pour rendre la salle des fêtes ou les ateliers municipaux autonome !
Ce n’est qu’un début.

Pin It on Pinterest

Share This