Victoire historique pour l’Olympique Gaujac

par | 10:16 , Mai 26, 2022

Au terme d’un match fou, l’Olympique Gaujac décroche la Coupe André-Granier pour la première fois de son histoire, retour sur une journée historique pour ces joueurs de Départemental 3 remplis d’envie et de qualités.

Un parcours long jusqu’à la finale :

Avant d’atteindre la finale, les hommes de Gael Félix ont dû se défaire de cinq adversaires avant d’arriver en finale face au SC Nîmois ce jeudi 26 mai.

1er Tour : Aramon-Gaujac (2-4)
2e Tour : Gaujac-Les 3 Moulins (3-0)
1/8e de finale : Cendras-Gaujac (0-4)
1/4 de finale : Gaujac-Poulx (4-2)
1/2 finale : Gaujac-Vers (1-0)

Une préparation perturbée :

Dans la préparation de cette finale de la coupe André Granier, tout ne s’est pas passé comme prévu avec notamment le dernier match de championnat qui devait avoir lieu le dimanche 23 mai face à Saint-Gilles. Rencontre qui n’a pas eu lieu, les adversaires de Gaujac ne s’étant pas déplacés. Pendant ce temps, le SC Nîmes concédait le match nul (1-1) face à Sommières. A la place de cette dernière journée de championnat, les joueurs ont disputé une opposition interne.

Le film de la journée :

10 h 00- Les joueurs se retrouvent à Tresques pour partager un déjeuner commun avant de prendre la direction du stade.
13 h 00- Départ de Tresques pour le stade du Rouret à Saint-Christol-les-Alès.
14 h 00- Arrivée des joueurs au stade qui en profitent pour regarder la séance de tirs aux buts de la finale U17 entre Rousson et Académie Univers (1-1/3-1 tab)
15 h 00- Début de l’échauffement

15h30- Début de la cérémonie protocolaire avec l’entrée des joueurs et la présentation des équipes:

Une première période compliquée :

Sous la chaleur cristolienne, ce sont les nîmois qui dominent les débats. Ils parviennent même à ouvrir le score à la 12e minute de jeu grâce à leur numéro six, Florian Aya. Le capitaine nîmois ouvre le score sur corner. C’est ensuite Mostafa El Karzazi qui inscrit un doublé sur un coup franc aux 35 mètres (22e), qui vient tromper le portier gaujacois Florian Veron et sur un bon contre à la 37e. Alors que la messe semble dite, les joueurs de Gael Félix parviennent à réduire le score grâce à Léo Mas.

Au retour des vestiaires, ce match va entrer dans une spirale folle et devenir historique. Menés trois buts à zéro à la 37e minute de jeu, les gaujacois parviennent à revenir à trois buts à deux à la 55e sur un superbe but d’Albdelkarim Amezian. Diminués par la blessure de Mathieu Lahoud, le sporting parvient à remettre un coup de collier et reprend le large grâce à Charles Charroin. Le numéro dix nîmois inscrit le quatrième but de son équipe. Le trophée présent en bordure de pelouse semble tendre les bras aux nîmois, mais c’était sans compter sur la force de caractère des joueurs de l’Olympique Gaujac encouragés par leurs supporters à chaque seconde de cette rencontre.

Le match va alors être complètement retourné par les attaquants de Gaujac qui inscrivent à la 85e et 90e minute de jeu leurs troisième et quatrième but. Ce sont les frères Amezian qui mettent à profit les efforts collectifs avec le troisième but à mettre à l’actif d’Aioub et l’égalisation à l’actif de Karim Amezian pour son second but de la rencontre.

C’est finalement Kévin Vuillemenot, le capitaine de l’équipe qui vient symboliquement offrir la victoire aux siens dans les prolongations.

L’Olympique de Gaujac décroche donc la première Coupe André-Granier de sa jeune histoire au bout des prolongations et dans l’euphorie totale devant une centaine de ses supporters.

Une chose est sûre, cette finale restera dans les mémoires.

Vidéo: La joie dans les vestiaires

https://fb.watch/dfBVb2PO7B/

Les autres photos:

Pin It on Pinterest

Share This