Alès, Bagnols-sur-Cèze, Grèce : en route pour le stage

Alès, Bagnols-sur-Cèze, Grèce : en route pour le stage

Samedi 20 novembre dernier, dix jeunes des Missions Locales Jeunes de Bagnols et Alès se sont envolés… en Grèce !

C’est à Kalamata, précisément, que les jeunes vont réaliser un stage professionnel de 4 semaines, du 21 novembre au 18 décembre. A l’issu de celui-ci, les jeunes recevront des certificats Europass. « Ce stage est organisé dans le cadre du projet de mobilité et financé par l’organisme Erasmus +. Les Missions Locales Jeunes de Bagnols et Alès ont collaboré avec la Maison de l’Europe et la région Occitanie pour mener à bien ce projet », pose Frédéric Combernous, directeur de la MLJ de Bagnols. Le stage ne sera pas rémunéré, mais totalement pris en charge, des billets d’avion, en passant par la résidence universitaire ou les programmes culturels.
« Les candidats ont été sélectionnés en fonction de leur motivation », détaille Mohamed Ben Moussa, conseiller référent au cadre de la mobilité Européenne. « L’objectif principal du stage est de découvrir un pays, sa culture, mais aussi un nouvel environnement professionnel. »
Une véritable opportunité pour les jeunes qui se réjouissent déjà de partir. En témoigne Léa, 24 et à la Mission Locale d’Alès : « je vais effectuer mon stage chez un producteurs d’huiles essentielles ou de produits locaux bio. »

De son côté, Guillaume, 21 ans, effectuera son stage dans le domaine de la phytothérapie.

Tous ont trouvé des stages dans différents secteurs professionnels et attestent de leur enthousiasme à voyager, se découvrir et parfaire – apprendre pour certains – l’anglais. Bien préparés via des appels visio avec leurs futurs tuteurs, les jeunes ont travaillé sous le regard bienveillant et les conseils de Monika Oszmaniec, chargée de mission à la Maison de l’Europe Nîmoise.

Bagnols-sur-Cèze : quand Noël rime avec féérie

Bagnols-sur-Cèze : quand Noël rime avec féérie

La fin de l’année est là et avec elle, l’envie de retrouvailles et de partage. C’est dans cet objectif que la Ville, accompagnée par le Comité des Fêtes et l’association Bagnols Commerces, a imaginé un programme particulièrement riche et festif pour toutes les générations.

Jean-Yves Chapelet, Maire de Bagnols-sur-Cèze, précise : « l’année qui s’achève n’a été simple pour personne et il nous a semblé important de programmer de belles fêtes pour Noël malgré la crise sanitaire.
Depuis septembre nous réfléchissions à la manière d’aborder les choses. En octobre j’ai tranché et avec le soutien de l’équipe municipale, nous avons décidé de mettre le curseur vers le haut pour booster les fêtes de fin d’année et répondre à l’appétence des Bagnolaises et des Bagnolais à ce sujet.
Depuis tel un commando, avec les élus référents, les différents services et nos partenaires nous nous réunissons régulièrement pour travailler autour des grands axes que sont, la sécurité, le budget, les animations et la communication. Tout est prêt et je pense que notre programme est un très beau programme. Pour autant je tiens à bien fixer les choses je veux préciser qu’il n’y aura aucun compromis en termes de sécurité. Toutes les consignes sanitaires doivent et seront respectées et nous ne prendrons aucun risque. C’est à ce prix et à ce prix seulement que NOËL À BAGNOLS SERA UN TRES BEAU NOËL. ».

Découvrez le programme :
Avec Noël les traditions font leurs retours : Bagnols a revêtu son plus bel habit de lumière et l’association Bagnols Commerces organise un jeu sous la forme d’un calendrier de l’Avent du 1er au 24 décembre pour rythmer les fêtes de l’avent.
On appréciera aussi, les boutiques éphémères de la rue de la République qui cette année accueillent des artistes du 6 au 31 décembre.

AMBIANCE BANQUISE à l’espace Saint-Gilles (du 11 décembre au 2 janvier) n’oubliez pas vos gants et vos bonnets pour glisser sur LA PATINOIRE DE 300m² accolée au chemin de glace et son jardin d’enfants. (Tarif 3 Euros pour 30 minutes et 30 Euros le carnet de 15 tickets).

Deux spectacles sont également programmés : Dimanche 19 décembre à partir de 15h30 avec le champion de patinage BRIAN JOUBERT pour un Show exceptionnel et jeudi 23 décembre à partir de 17h45 avec l’école de patinage de NÎMES.
Mercredi 29 décembre de 15h à 21h les enfants profiteront d’un après-midi récréatif et les plus grands d’une soirée dansante avec DJ MABROUK sur la patinoire.

C’EST POUR LES ENFANTS : À partir du lundi 6 décembre tous les enfants pourront venir déposer leur lettre pour le Père Noël dans la boîte aux lettres située devant l’hôtel de ville : À l’issue d’un tirage au sort les enfants les plus chanceux recevront un lot offert par la Ville.
Du samedi 4 décembre au dimanche 3 janvier, sur le boulevard Lacombe qui accueillera un très grand sapin, les enfants seront à la fête avec manège, confiserie et casino cascade en passant par le stand de tir et pêche aux canards.

Les 11 – 12 – le Père Noël confortablement installé dans sa jolie calèche proposera des balades de 10h à 12h et de 14h à 18h (départ et arrivée place Mallet) et du 18 au 24 décembre le vieux monsieur proposera aussi des balades en ville de 10h à 12h et de 14h à 17h30 ( départ devant la mairie) suivies de séances photo avec les enfants devant son magnifique traineau lumineux à partir de 18 h.

Accompagné par la chorale des séniors, le Père Noël se déplacera aussi les 21 et 22 décembre auprès des établissements de santé pour une distribution de petits cadeaux.

Vendredi 17 décembre place du Château (à partir de 17h), un goûter de Noël sera offert aux enfants qui recevront aussi un lampion à led pour participer à UNE RETRAITE AUX FLAMBEAUX EN MUSIQUE (au côté de MASCOTTES ET DU PÈRE NOËL).

N’oubliez pas de noter aussi sur vos agendas le mercredi 22 décembre à 15h et à 17h30, LA GRANDE PARADE DE NOËL en centre-ville avec de nombreuses mascottes, groupes musicaux, écoles de danse et bien sur le char du Père Noël.

Le marché de Noël de la Place Mallet… On adore !

Du 17 décembre au 24 décembre (de 10h à 20h), la place Mallet et la rue de l’Horloge accueillent
30 BEAUX CHALETS où chacun pourra faire ses emplettes tout en passant du bon temps à la rencontre des Artisans et Producteurs. Les gourmands auront aussi tout le loisir de profiter de l’espace dégustation aménagé avec des manges debout pour plus de convivialité. Le port du masque sera obligatoire sur le marché et le pass sanitaire sera demandé dans l’espace dégustation.
(Nocturne les 17-18-19-22-23 décembre).
Vous allez aussi adorer la BÛCHE GÉANTE POUR GRANDS GOURMANDS…. C’est la belle idée de la PÂTISSERIE CLAVIER et du comité des fêtes qui vous donnent rendez-vous à 19h 30 le 18 décembre pour partager cette savoureuse buche dont les bénéfices de la vente seront reversés au secours populaire de la Ville (2 euros la part).

On notera la sympathique présence de l’ami René-Lys et son orgue de barbarie en centre-ville les 22, 23, et 24 décembre.

C’EST MAGIQUE : LES DEUX SÉANCES DE MAPPING (projection de vidéo) en façade de l’hôtel de ville ajouteront c’est certain une touche de magie à la fête le dimanche 19 décembre à 18h30 et 19h30.

À LA MEDIATHEQUE AUSSI : Mardi 21 décembre à 16h, c’est la médiathèque Léon-Alègre qui ouvrira ses portes pour un concert (gratuit) avec le Quatuor Vocal « Les fines Bouches » … un délicieux moment en perspective. Pour un public adulte.
Attention, l’accès étant limité, il est prudent de s’inscrire.

Enfin pour finir l’année en forme et dans la bonne humeur, les amateurs peuvent participer à la grande course pédestre de Noël organisée par le Club Bagnols Marcoule Athlétisme qui se déroulera le 30 décembre à 18h (départ place Mallet).

INFOS PRATIQUES
Programme complet sur
bagnolssurceze.fr

Pont-Saint-Esprit : ouverture du magasin IRISIA, entièrement dédié à l’univers de la maison !

Pont-Saint-Esprit : ouverture du magasin IRISIA, entièrement dédié à l’univers de la maison !

IRISIA, est en effet le joli nom du nouveau magasin qui ouvrira ses portes fin novembre au 162 impasse porte sud à Pont-Saint-Esprit en lieu et place de l’ex-magasin Bazarland.

C’est une bonne nouvelle pour toutes celles et ceux qui aiment la Déco et souhaitent équiper leur maison, d’autant que l’expertise d’Hélène Thomas et Christophe Jean Bauthéac, associés et cocréateurs d’IRISIA, laisse présager le meilleur.

Si Hélène THOMAS a travaillé pour l’enseigne Bazarland de 1999 à 2011, en 2012 elle optera pour la franchise et la gérance de deux magasins implantés sur le territoire, l’un à Bagnols-sur-Cèze et l’autre à Pont-Saint-Esprit. Forte de cette longue expérience Hélène Thomas ouvre aujourd’hui de nouveaux horizons dans l’univers de la maison en créant sa marque.

Interview d’Hélène Thomas
TV SUD : « Après toutes ces années de travail pour développer les deux magasins Bazarland de notre territoire, pourquoi vous lancer dans cette nouvelle aventure  ? ».
Hélène Thomas : « Je n’adhérais plus du tout au concept du bazar, j’avais envie de passer à autre chose, d’avoir plus de liberté et de pouvoir sélectionner, acheter et revendre des produits autres que ceux d’une centrale discount.
Mon contrat de franchise se terminant fin octobre 2021, j’ai préféré anticiper pour voler de mes propres ailes. Et parce que nous sommes très complémentaires, j’ai proposé à Christophe Jean Bauthéac, alors directeur de Bazarland à Pont-Saint-Esprit, de nous associer pour créer notre propre magasin : IRISIA.

En avril 2021 j’ai cédé le magasin de Bagnols-sur Cèze à la franchise c’est-à-dire au réseau Bazarland et la centrale m’a racheté le fonds de commerce. Désormais c’est elle qui gère ce magasin en direct.
Christophe et moi avons créé notre enseigne et imaginé un nouveau concept pour Pont-Saint-Esprit avec IRISIA l’univers de la maison…. un nom qui sonne un peu comme un slogan. Nous avons tout créé de A à Z, c’est passionnant !
Pour la petite anecdote j’ai aussi dessiné notre logo qui représente une maison, sur le quai de la gare, lorsque nous sommes allés rencontrer nos fournisseurs. »

TV SUD : « Expliquez-nous la différence avec un magasin Bazarland ?
Hélène Thomas :
« IRISIA est différent d’un magasin Bazarland, nous ne sommes pas un discount, nous voulons nous différencier de toute cette concurrence qui nous entoure en apportant à nos clients autre chose. Nous sommes proches de nos clients et à leur écoute depuis plusieurs années et cela nous a permis de nous rendre compte de leurs besoins et leurs envies.

C’est pour cela que nous avons créé IRISIA, nouveau concept de magasin essentiellement axés sur l’équipement de la maison avec des univers dédiés à chaque pièce de la maison, le concept est aussi plus déco.
Nous avons souhaité être plus proches de la clientèle et répondre d’avantage aux attentes de celle-ci mais aussi aux envies du moment.

En fait, nous nous positionnons autrement : tout sera plus qualitatif.
Avec IRISIA, nous changeons de gamme, de fournisseurs et nous allons proposer de nouveaux produits de bonne qualité à des prix raisonnables et accessibles.
Il y aura également plus de choix. C’est un vrai challenge et un vrai nouveau magasin pour l’univers de la maison ». C’est la liberté d’être indépendant ! »

Après plusieurs semaines de travaux et de rénovation IRISIA l’univers de la maison va ouvrir fin novembre pour offrir à sa clientèle un espace totalement revisité et une ambiance cosy et élégante, où le bois sera omniprésent.
Des beaux rayonnages gris anthracite présenteront les nombreux produits sélectionnés par Hélène et Christophe.

Chacun pourra profiter de plusieurs « Univers » pour découvrir toute une sélection de produits mis en situation…comme à la
maison !

Sur plus de 1000 m² vous profiterez d’un espace dédié à la chambre d’enfant ou encore à l’équipement de la salle de bain et de nouveaux rayons de décoration d’intérieur en présentation sur de jolis meubles en bois.
IRISIA propose aussi tout ce qui touche aux arts de la table, à l’ameublement, linge de maison, luminaire et tapis sans oublier un rayon d’accessoires pour nos animaux de compagnie et bien d’autres surprises encore !

Gageons qu’à quelques semaines des fêtes de fin d’année la clientèle sera au rendez-vous pour découvrir ce nouvel eldorado de la déco.

Interview de Christophe Jean Bauthéac :
Un directeur enthousiaste et expérimenté
TV SUD : « Pouvez- vous nous parler de votre motivation concernant IRISIA ? »
Christophe Jean Bauthéac : « Après une première expérience chez Chaussons Matériaux à Valence jusqu’en 2011, j’ai eu l’envie d’ouvrir mon propre magasin.
J’ai raccroché pour venir vivre au soleil et dans un premier temps j’ai travaillé avec Hélène Thomas pour le magasin Bazarland de Bagnols. Comme le tandem fonctionnait bien, nous avons ouvert ensemble le magasin de Pont-Saint-Esprit en 2014.
Aujourd’hui nous faisons le grand saut en ouvrant IRISIA … NOTRE magasin.
Auparavant, Hélène était sur Bagnols et moi sur Pont, désorma
is nous allons travailler côte à côte… C’est Top !

Nous allons être, je pense encore plus efficaces, d’autant que nous avons fait le choix de « garder » les 6 personnes qui travaillaient avec nous au sein du Bazarland de Pont…. L’équipe ne change pas !
C’est un vrai choix parce que nous voulons maintenir la proximité que nous avons développée avec notre clientèle. C’est d’ailleurs en étant proches de nos clients et en les écoutant que nous avons créé le concept d’IRISIA. »

TV SUD : « Ce n’est pas un risque d’ouvrir un nouveau magasin alors que la crise sanitaire et les contraintes qu’elle engendre sont encore d’actualité ? »

Christophe Jean Bauthéac : Ce n’est pas vraiment un risque mais plutôt un investissement et aussi un défi que nous relevons avec joie. Covid ou pas, il faut aller de l’avant et nous savons nous adapter.

C’est d’ailleurs pendant le premier confinement que nous avons créé un site marchand que nous allons continuer avec IRISIA. Quelques semaines après l’ouverture du magasin nous aurons le drive et d’ici un an nous proposerons aussi des envois postaux pour partir à la conquête de nouveaux clients.
IRISIA cible une zone de chalandise qui couvre tout le Gard rhodanien jusqu’à Bollène. Nous souhaitons aussi développer une clientèle de professionnels que sont les restaurants et les campings.
Nous sommes confiants pour l’avenir ! »

FICHE PRATIQUE

Surface : 1070m2
Jours et horaires
d’ouverture : du lundi
au vendredi de 9h à 12h / 14h à 19h
Samedi 9h30 à 12h30 /14h à 19h
Adresse : 162 IMPASSE PORTE SUD à côté
de SPORT 2000 à
PONT-SAINT-ESPRIT
Tél. : 04 66 39 87 34

Les randos de Cécé #6

Les randos de Cécé #6

Céline, surnommée Cécé, fidèle lectrice et passionnée de randonnée nous propose régulièrement des circuits qu’elle réalise dans notre Provence Occitane.

« Pour ma petite randonnée dominicale j’ai décidé d’aller visiter l’oppidum de Gaujac, un site archéologique classé avec un accès libre. Le départ se fait du « Chemin de l’Oppidum », un petit parking s’y trouve où vous pourrez facilement vous y garer.
Prenez la direction de la Chapelle Saint-Saturnin (environ à 200 m) indiquée sur le mât en bois par une flèche jaune de sentier.
Jetez-y un petit coup d’œil puisque vous y passez devant ! Et reprenez votre chemin, à la fourche vous continuerez sur votre droite. La première partie de cette balade se fera en montée et avec de petits virages pendant environ 20 minutes avant d’arriver aux vestiges des « Thermes de Fortuna » et au « Temple carré d’Apollon ».
Prenez le temps d’admirer les vestiges attestant des traces d’habitat et dont les fouilles du site ont permis de mettre à jour des monnaies et des poteries.
En remontant encore un peu au sommet de la colline Saint-Vincent, vous traverserez les ruines du village médiéval ainsi que ses fortifications.
Sur le sentier en redescendant, vous trouverez un autre mât où est indiqué « La Gardie » sur votre gauche, je vous invite donc à prendre cette direction pour accéder au belvédère et à sa table d’orientation. Une vue à quasiment 360° s’offre à vous, l’un des plus beaux panoramas en Provence Occitane.
Après avoir fait une petite pause pour profiter de la beauté de ces magnifiques plaines, revenez sur vos pas au poteau « La Gardie » et reprenez le chemin principal en direction de Gaujac, il faudra poursuivre le sentier en direction de Margelet puis le « Lavoir de la Rouvière » datant de1885.
Vous longerez ensuite des vignobles jusqu’au point d’arrivée !
C’est une balade parfaite pour les après-midi d’automne où la nuit tombe plus vite, elle est assez facile (5 km environ) sans trop de dénivelé et il faudra compter deux heures pour effectuer la boucle.
A proximité : Le Château de Gaujac, Cave des Vignerons de Gaujac – Petit conseil : Une bonne paire de baskets suffira pour cette balade, un bon litre d’eau et pourquoi pas le goûter ! »

Bagnols’Raid : Prêts pour un tour de l’Europe ?

Bagnols’Raid : Prêts pour un tour de l’Europe ?

Prenez 3 amis dans une Peugeot. Ajoutez 70 kg de fournitures scolaires. Rajoutez à cela 10 000 km et 528 heures, soit 22 jours. Vous obtenez : Bagnols’Raid !

Bagnolais d’origine et amis d’enfance, Maëlys, Hugo et Florian sont étudiants. Agés de 21 ans, ils se préparent depuis 1 an au défi de leur vie : participer à l’Europ’Raid.

Premier raid-aventure en Europe, l’Europ’Raid est un tour d’Europe culturel et solidaire de 10000 kilomètres à travers 20 pays en 22 jours. À bord de Peugeot 205, les équipages (composés de trois personnes) découvrent l’Europe, tout en réalisant des actions solidaires. Après 2 ans d’annulation, l’Europ’Raid prépare sa 7ème édition, du 31 juillet au 21 août. Au total, ce sont 280 équipages et 840 participants. L’équipage que vous devez retenir est le numéro 110.

Vous l’aurez compris, nos 3 amis sont le 110ème équipage, le Bagnols’Raid. « L’idée de participer à l’Europ’Raid remonte au premier confinement », confie Hugo Bouhoux, président de l’association et étudiant en kinésithérapie à Montpellier. « Un soir, je mangeais avec Maëlys et on s’est permis de rêver… de partir. Puis partir c’est bien, mais sans but véritable, ça n’avait pas de sens. Et finalement, en rediscutant le lendemain, nous avons commencé à monter le projet. Petit à petit, tout a pris de l’ampleur. Notre association a été fondée en décembre 2020 ». Bagnols’Raid était créée. Seulement voilà, c’était sans compter le redoutable virus qui a dû contraindre l’organisme à annuler l’édition 2021…pour la reporter en août 2022.
Un report qui n’a pas démoralisé les troupes et a incité nos trois passionnés de voitures à se préparer encore plus. « Notre départ se fait en Vendée », ajoute Maëlys. « Ensuite, c’est parti pour le grand voyage à travers les pays d’Europe. Nous allons parcourir environ 500 km par jour, en nous relayant. Au total nous traversons 20 pays et livrons 70 kg de fournitures scolaires aux écoles de Bosnie-Herzégovine, Albanie, Macédoine, Bulgarie et Roumanie. »
« A présent, poursuit Hugo, nous sommes à 105 kg de matériel scolaire. Le surplus des fournitures non consacrées au Raid seront reversées à des associations locales, cela nous tient à cœur. »
Des trajets ponctués par des nuits en bivouac car oui, Europ’Raid fournit le lieu où camper, mais pas le matériel ! Pour cela, comptons sur la Peugeot qui elle, va tout transporter. « La seule chose que je crains serait un problème mécanique au niveau de la voiture », confie Florian, étudiant en ingénierie à Paris. Mais c’était sans compter sur le père de Maëlys, mécano invétéré.
Enfin, et pas des moindres, l’équipage Bagnols’Raid a pu compter sur le soutien et les conseils du Député local, Anthony Cellier. A l’issu de leur rencontre, les jeunes conducteurs ont présenté leur projet et discuté Ecologie. En effet, le Raid causant 2.6 tonnes de CO², Maëlys, Hugo et Florian ont fait le choix stratégique de planter 18 arbres. Ainsi, peupliers, bouleaux… donneront naissance à 3 tonnes de CO² stockées, 54 abris pour animaux, 72 mois d’oxygène et 18 heures de travail créées. Cette initiative est mise en place avec l’organisme Reforestaction, dans le sud de la France.

On pourrait continuer à vous en parler pendant des heures…mais nous allons laisser nos amis se préparer. Et de notre côté nous affûterons nos crayons, car bien entendu, ils reviendront eux et leur voiture ! Et nous seront là pour vous raconter leur aventure.

INFOS PRATIQUES
Facebook : Bagnols’Raid
Instagram : @bagnolsraid
Faire un don sur la cagnotte : helloasso.com > Bagnols’Raid

Saint-Victor-la-Coste / Aoste : Prêt pour le road trip ?

Saint-Victor-la-Coste / Aoste : Prêt pour le road trip ?

C’est le genre d’histoire que l’on aime raconter, entendre et réécouter.

Voyage, Voyage…aujourd’hui, c’est un hymne que l’on va fredonner. L’hymne à l’Am…itié !

Car cette aventure est celle de Nathan Charras et Alexandre Goglia, deux amis d’enfance. Ayant grandi tous deux dans le village de Saint-Victor-la-Coste, âgés respectivement de 27 et 22 ans, ces deux compères ont décidé de partir en Italie, en une semaine, à pied.
C’est en juin dernier lors d’une soirée, que Nathan propose à son ami de partir en Italie en stop. « J’ai l’habitude de partir en bivouac. Je suis un aventurier solitaire. Mais cette fois-ci, je voulais faire quelque chose de bien, avec Alexandre », confie ce jeune usineur. Il n’en fallait pas moins pour convaincre Alexandre. « Je suis plutôt un adepte des sports collectifs, je ne suis jamais parti tout seul », souffle-t- il.
Un mois plus tard, c’est parti : Itinéraire calculé, vêtements et matériel de rando achetés, voici nos deux compères bien équipés, armés de leurs sacs de 20kg. Et une semaine pour réaliser ce road trip.

Ils se font d’abord déposer en voiture par leur ami Maxime, à Romans. De là, s’en suit une série de stop et de gens sympathiques qui les ont conduits d’abord à Lans en Vercors, Villard-de-Lans, Crolles, Albertville puis Bourg- St-Maurice. Là-bas, un marché local et des touristes. Le soir, ils dorment dans un refuge de motards. Le lendemain, arrivés au Col du Petit St-Bernard, la frontière italienne est à 4h de marche.
ITALIA ! Il est midi, ils sont arrivés ! De la frontière, Nathan et Alexandre montent en stop jusqu’à Thuile, où le soir, ils trouvent l’asile dans le refuge de Deffeyes, à 2 500 mètres d’altitude. Le lendemain matin, direction la grande ascension : jusqu’au glacier du Rutor, gravitant à 3 000 mètres d’altitude, ils passent tout près du Passo Alto. De là, ils descendent jusqu’à La Salle, où ils décident de dormir. Leur campement pour la nuit, en plein milieu d’un champ de vaches, avec vue sur la forêt. Les vives ne manquent pas : soupe, sardines à l’huile, nouilles, maquereaux et même quelques gouttes de génépi. Le jour suivant leur nuit à la belle étoile, un pouce tendu et les voici en compagnie de Michele, direction Aoste. Voilà, ils y sont, ils sont arrivés à destination. Là-bas, ils dorment sur place. Dernière nuit avant de prendre le chemin du retour. « Nous avons fait une boucle »,
indique Nathan.
Pour rentrer, ils passent par le tunnel du Mont Blanc, accompagnés par une mamma italienne. « Je crois avoir plus parlé espagnol qu’italien ! », rit Nathan.
« Pour rentrer, nous sommes partis d’Aoste jusqu’à Chamonix. Genève puis Chambéry, nous avons pris le train de Valence jusqu’à Avignon où ma chérie Ludivine était venue nous chercher », énumère Alexandre. « C’est incroyable, reprend-il, en une semaine, on a fait 30h de randonnée, parcouru 1 065 km et sommes montés à 3 000 mètres d’altitude ».
Et quelle ne fut pas leur surprise de retour au bercail, où leurs amis les attendaient pour faire la fête.
« Finalement on est un peu partis au feeling. Là-bas, on a ressenti beaucoup d’entraide avec les gens que l’on a rencontrés », évoque nostalgiquement Nathan.
« Mais on l’a fait, et tout s’est bien goupillé. Dans la vie je pense que si l’on a envie d’oser, il ne faut pas hésiter. »

« On était complémentaires », poursuit Alexandre, « quand la fatigue était trop présente ou les muscles atrophiés, tout était une question de mental. Et finalement je me rends compte que j’aime la montagne et me rapprocher de la nature ».
Vertige, fatigue, envie d’abandonner… ce n’était en fait rien à côté des pâtes à l’encre de seiche, de la polenta au cerf et des magnifiques paysages qu’ils ont vus.

On vous laisse en juger par vous-mêmes en regardant la vidéo qu’Alexandre a montée. 1h de film qui retrace le road trip de nos deux aventuriers. Et qui sait ? Quelque chose nous dit que nous n’avons pas fini d’en entendre parler…

INFOS PRATIQUES
Vidéo Youtube : Alexandre
GOGLIA – Road trip Italie

Pin It on Pinterest